Partager

À l’occasion de la Journée mondiale du diabète célébrée le 14 novembre, nous abordons la question du diabète gestationnel ou diabète de la grossesse qui est de plus en plus fréquent chez la femme enceinte.

Le diabète gestationnel est une forme d’hyperglycémie touchant les femmes enceintes. Diabète de la grossesse ou diabète gestationnel, il s’agit d’une augmentation de la glycémie (quantité de sucre) qui apparaît pendant la grossesse et qui disparaît après l’accouchement. C’est un trouble de la tolérance au sucre avec augmentation de la glycémie, c’est-à-dire la quantité de sucre dans le sang. Le diabète gestationnel est différent du diabète qui existe avant la grossesse.

Le diabète gestationnel est sans symptômes dans la plupart des cas. Seul un test de glycémie pendant la grossesse permet d’établir le diagnostic. Les facteurs de risques du diabète gestationnel sont le surpoids et l’obésité des femmes qui débutent une grossesse. Le manque d’activité physique aussi. Le risque augmente lorsque la femme a plus de 35 ans. Si elle souffre également d’un syndrome des ovaires polykystiques.

Pendant la grossesse, la régulation de la glycémie de la femme enceinte évolue. Les réactions pendant la grossesse peuvent entraîner des baisses de la glycémie et entraîner une hypoglycémie surtout la nuit et au réveil. Chez certaines femmes, le pancréas peut être déficient et ne parvient pas à sécréter assez d’insuline pour maintenir une glycémie normale, entraînant à un certain moment une hyperglycémie, puis un diabète de la grossesse. La glycémie commence à augmenter d’abord après les repas, puis même à jeun.

Le glucose qui est en excès dans le sang maternel, traverse le placenta et passe chez le fœtus et le fait grossir trop vite par rapport à son âge. Si le diabète est connu avant le début de la grossesse, il s’agit d’une grossesse qui survient chez une femme diabétique. Si le diabète est découvert au cours de la grossesse et était méconnu jusque-là, il peut persister après l’accouchement.

Complications

Le diabète gestationnel peut provoquer la survenue d’une hypertension artérielle gravidique et une pré-éclampsie chez la mère. Cette complication peut provoquer un accouchement prématuré, un retard de croissance du fœtus. Avec le diabète de la grossesse, il y a un risque accru de césarienne, une anxiété, une récidive du diabète lors d’une prochaine grossesse.

Chez bébé, on note un gros bébé à la naissance qu’on appelle la macrosomie fœtale avec un poids de naissance supérieur à 4 kg. Un gros poids de bébé entraînant un accouchement difficile. Le diabète gestationnel peut provoquer aussi une hypoglycémie chez le bébé qu’il faut corriger.

Le traitement repose sur un régime alimentaire adapté. Le diabète gestationnel nécessite une prise en charge pluridisciplinaire. L’avis d’un diabétologue est important dans le suivi chez la femme enceinte diabétique.

Pr. Charlemagne Ouédraogo

Gynécologue/Obstétricien

Source: Le Wagadu