Partager

Le député maire d’Evry, Manuel Valls, décoré chevalier de l’ordre national du Mali s’engage à accompagner notre pays dans le développement et œuvrer pour la régularisation de nos compatriotes vivant en France.

Le député maire d’Evry, Manuel Valls, accompagné d’une forte délégation de l’agglomération d’Evry (dont le maire adjoint d’origine malienne, Mme Sissoko Ami Kéita), a été fait chevalier de l’Ordre national du Mali à titre étranger. Sa décoration lui a été remise au cours d’une cérémonie festive par le ministre de l’Artisanat et du Tourisme, Ndiaye Bah, le mardi 16 décembre à son département.

La ville d’Evry en France abrite chaque année, depuis 5 ans, une semaine d’exposition-vente de produits artisanaux maliens en marge de la fête de l’artisanat, du tourisme et de la culture du Mali à Paris. La médaille, aux dires du ministre Ndiaye Bah, « vise à magnifier l’élan de coopération décentralisée, fruit d’un partenariat entre la mairie d’Evry, l’Association de Maliens d’Evry et le département de l’Artisanat et du Tourisme ».

D’ailleurs, les artisans du Mali présents à la cérémonie trouvent leur compte dans cette coopération puisque les foires constituent un cadre de promotion et d’écoulement de leurs œuvres. Selon un bilan fourni par le ministre, les artisans ont fait une recette d’environ 62 824 871 F CFA à la 5e édition de la semaine commerciale d’Evry au mois d’octobre 2008.


Un ami

La décoration de Manuel Valls est la reconnaissance de son accompagnement des Maliens d’Evry et de son engagement aux côtés des nôtres à vaincre la pauvreté par la vente des produits artisanaux. « C’est la première fois qu’on me décore dans ma vie d’homme compte tenu de mon jeune âge. En France, les députés en fonction n’ont pas droit à la Légion d’honneur, à la décoration », a affirmé M. Valls, âgé de 46 ans.

Au cours du point de presse qui a suivi, l’élu du Parti socialiste (PS) et très proche de l’ancienne candidate à la présidentielle française Ségolène Royal, a fait part de son intérêt à travailler avec notre pays dans le cadre du co-développement. Il a profité de son séjour pour passer la journée du lundi 15 décembre à Kayes, jumelée à l’agglomération d’Evry depuis 1970 et dont il préside les destinées depuis mars 2008. Il a aussi signé un accord-cadre sur l’assainissement avec la mairie du district de Bamako.

Evry qui est une ville cosmopolite avec 60 origines et toutes les grandes religions monothéistes, abrite un nombre important de Maliens. Ce qui a fait dire à M. Valls que « la capitale du Mali n’est pas que Montreuil, mais c’est aussi Evry ». Il s’est engagé à aider nos compatriotes dans leur régularisation.

« Mon travail de maire et de député est très lié à la régularisation des sans papiers. Il y a eu beaucoup d’actes des syndicats, des politiques et de la société civile pour que ces Maliens qui travaillent, paient des impôts et des loyers soient régularisés » , a-t-il affirmé.

Et de préciser : « J’inscris mes actions de maire et de député dans la régularisation des sans papiers ». La cérémonie s’est déroulée en présence du 1 er vice-président de l’Assemblée nationale Assarid Ag Imbarcaoune accompagné de quelques collègues.

Abdrahamane Dicko

18 Décembre 2008