Partager

Dans l’entretien qu’il nous a accordé hier, le Coordinateur de la campagne du candidat Soumaïla Cissé, l’honorable Gouagnon Coulibaly a donné sa lecture des premiers résultats partiels compilés au niveau du QG. A l’en croire, au moment de cet entretien (vers midi), les résultats globaux collectés donnaient Soumaïla Cissé en première position. Il a toutefois reconnu que son candidat arrive deuxième à Bamako avant de laisser entendre qu’un second tour du scrutin est quasiment incontournable. M. Coulibaly a alors lancé un appel au calme et à la sérénité pour que tout le monde attende les résultats officiels.

De quels résultats disposez-vous à l’heure actuelle ?

Les résultats que nous avons à notre possession pour le moment donnent Soumaïla Cissé en tête. Depuis hier soir, nous sommes en train de collecter ces résultats et à l’heure actuelle, les résultats globaux donnent le candidat Soumaïla Cissé en première position. Il est suivi par d’autres candidats que je ne vais pas nommer ici.

A travers tous les résultats globaux de toutes les régions du Mali, Soumaïla Cissé est en première position. Je crois que dans tous les cas, on tend obligatoirement vers un second tour. Vous savez que les bureaux de vote ferment à partir de dix huit heures. Quand les dépouillements ont commencé, on a constaté que certains se sont donné déjà des chiffres. Certains radios ont aussi proclamé certains résultats qui ont fait jubiler des partisans de certains candidats.

Vous êtes premiers avec combien de voix ?

Bon, on ne peut pas donner des chiffres au stade actuel. Nous nous refusons à faire cela. Et puis vous savez, ce sont des résultats recueillis par un système informatique qui tombent lentement. Donc, ces chiffres évoluent au fur et à mesure. Mais, la tendance générale observée nous permet de dire qu’obligatoirement, nous serons au second tour. Au cas où il n’y aurait pas un second tour, cela veut dire que c’est notre candidat qui passe dès le premier tour.

Il faut reconnaître qu’au niveau de Bamako, Soumaïla est deuxième ; mais à l’intérieur, Soumaïla est en tête.

Quel appel avez-vous à lancer aux Maliens ?

Chaque camp doit rester calme et attendre les résultats officiels. Nous collectons les résultats à notre niveau pour pouvoir les comparer à ceux qui seront donnés par l’Administration territoriale. Nous avons confiance aux autorités chargés de l’organisation des élections.

Je voudrais dire en outre que tout le monde doit rester serein. Il ne sert à rien de menacer de lancer des populations dans les rues. Chacun des candidats peut mobiliser 2000 personnes pour envahir les rues. Mais notre pays n’a pas besoin de ça aujourd’hui.

Ce pays est cher à nous tous. Il était dans une situation très difficile. Le pays sort à peine d’une crise et personne n’a intérêt à le replonger dans des affrontements. Il faut éviter toute forme de bagarre. Il faut rester serein. Il faut éviter de mépriser les autres, de les insulter. Le Mali a besoin de tous ses fils pour sa reconstruction. Faisons tout pour mettre notre pays au dessus des intérêts personnels afin de préserver la paix sociale et la quiétude dont nous avons tous besoin.

Réalisé par Bruno D SEGBEDJI

Communiqué de presse de l’URD : Diffusion des résultats du premier tour de l’élection présidentielle au Mali

Ce dimanche, 28 juillet 2013, un des candidats à l’élection présidentielle s’est mis à annoncer des résultats électoraux qui ne correspondent à aucune réalité attestée par les procès verbaux des bureaux de vote. Pire, la plupart des bureaux de vote étaient, à ce moment, en dépouillement sur l’ensemble du territoire national.

La direction de campagne de Monsieur Soumaïla Cissé, candidat à l’élection Présidentielle, a constaté avec beaucoup de regret qu’une radio privée de la Place a procédé ce dimanche 28 juillet, dès la fermeture des urnes, à la diffusion de « résultats » de bureaux de votes non validés par les instances habilitées. Cette démarche n’a d’autres buts que de semer le doute dans l’esprit de nos concitoyens.

Bien que disposant des vrais résultats issus de son système interne de centralisation, la direction de campagne de Monsieur SoumaÎla Cissé refuse d’alimenter une guerre des chiffres qui ne ferait qu’alimenter la surenchère, et créer les conditions d’une atmosphère de défiance vis-à-vis des institutions républicaines dédiées à cette mission.

Aussi, elle appelle les auteurs de telles pratiques à cesser immédiatement ces pratiques qui avilissent notre démocratie renaissante, et les tiendra pour responsables, devant les Maliens et la communauté internationale pour responsables de tous dérapages qui pourraient découler de cette situation.

Elle appelle les millions de Maliennes et Maliens qui ont fait confiance à Monsieur Soumaïla Cissé, les militants de l’Union pour la République et la Démocratie et les partis alliés, tous les démocrates, et les amis du Mali à rester parfaitement sereins, et à attendre la proclamation officielle des résultats du premier tour par les autorités du Mali.

Bamako le 29 juillet 2013

Le coordonnateur de campagne

L’Honorable Gagnon Coulibaly

30 Juillet 2013