Partager

Le Conseil constitutionnel du Sénégal a donné mardi les résultats définitifs du premier tour de l’élection présidentielle du 26 février qui confirment la tenue d’un second tour le 25 mars entre le président sortant Abdoulaye Wade et son ex-Premier ministre Macky Sall. Le Conseil a rejeté les recours déposés par M. Wade concernant le vote des Sénégalais de l’étranger et dans les villes de Bignona (Casamance, sud), Touba, Mbacké et Kaolack (centre). Macky Sall, écarté des cercles du pouvoir en 2008 et entré depuis en dissidence, a d’ores et déjà recueilli pour le second tour le soutien de la quasi-totalité des candidats écartés au premier tour, dont les trois principaux. Il a également reçu l’appui du M23, du collectif de jeunes « Y’en a marre », ainsi que du célèbre et populaire chanteur Youssou Ndour. La confrontation avec son ex-Premier ministre Macky Sall, qu’il avait fait roi avant de s’en séparer sans ménagement en 2008, constitue un revers pour le président sortant qui, tout au long de sa campagne électorale, s’était déclaré sûr de sa victoire au premier tour, comme en 2007, avec plus de 50% des voix. AFP.