Partager

L’ancien chef de milice de République démocratique du Congo (RDC) Thomas Lubanga a été reconnu coupable mercredi de crimes de guerre, pour avoir utilisé des enfants soldats, par la Cour pénale internationale (CPI) qui rendait son premier jugement. Une peine sera prononcée ultérieurement, a précisée le juge britannique Adrian Fulford lors d’une audience publique à La Haye. La défense a un délai de trente jours pour faire appel du jugement. Les juges avaient décidé en décembre 2011 que ce délai commencerait à courir lorsque Thomas Lubanga aura pris connaissance de la traduction en français du jugement. Le procès de l’ancien chef de milice, transféré et écroué à La Haye en mars 2006, avait été le premier à s’ouvrir devant la CPI le 26 janvier 2009. Il s’était achevé le 26 août 2011 après avoir été suspendu à plusieurs reprises. Le co-accusé de Thomas Lubanga, Bosco Ntaganda, ancien chef adjoint de l’état-major des FPLC, qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt depuis 2006 pour les mêmes crimes de guerre que Thomas Lubanga, est toujours en liberté, désormais enrôlé dans l’armée congolaise. AFP.