Partager


La conférence des investisseurs s’ouvre ce matin à Paris L’Etat malien en quête de partenaires stratégiques crédibles

C’est ce jeudi, 3 juillet 2008, que s’ouvre, à Paris, la Conférence des Investisseurs sur la privatisation de la Société des Télécommunications du Mali (SOTELMA).

Elle est présidée par la Ministre de la Communication et des Nouvelles Technologies, Mme Diarra Mariam Flantié Diallo, en présence de ses collègues des Finances Abou-Bakar Traoré et/ou de l’Economie, de l’Industrie et du Commerce Ahmadou Abdoulaye Diallo accompagnés d’une forte délégation dont le président du Comité de régulation des télécommunications, Dr Choguel Maïga.

Au cours de cette conférence, des représentants de l’Etat malien vont expliquer le processus de privatisation de cette société de téléphonie fixe et sa filiale mobile (Malitel) et espérer avoir l’adhésion des investisseurs potentiels à prendre une part au capitale de la future société.

Longtemps annoncée et réclamée, à cor et à cri, avant même l’arrivée de l’opérateur privé par le Comité syndical de la SOTELMA, la privatisation de cette société historique des télécommunications devient, enfin, une réalité.

L’Etat malien, dans le cadre de sa politique de privatisation des sociétés et entreprises d’Etat, a, désormais décidé, de privatiser la SOTELMA. Cette privatisation a tout de même mis du temps à se concrétiser malgré le contexte hautement concurrentiel du secteur des télécoms qui l’exigeait.

C’est Paris, la capitale française, qui a été choisie pour accueillir la Conférence des investisseurs sur la privatisation de la SOTELMA, qui s’ouvre ce matin. Un communiqué officiel du ministère de la Communication et des nouvelles technologies indique que cette rencontre va procéder au lancement de la manifestation d’intérêt relative au choix d’un partenaire stratégique pour la SOTELMA.

A cet effet, depuis le 16 juin dernier, un avis de pré-qualification a été inséré aussi bien dans les médias nationaux (dont votre quotidien qui en a fait une large diffusion) internationaux que sur le site Internet de la Banque mondiale.

L’opération de Paris est un espace d’échanges, d’information et de marketing afin d’attirer le maximum d’investisseurs crédibles.

Au cours de cette Conférence transportée dans la capitale française, les ministres et les experts qui les accompagnent vont, à travers des expositions et des échanges, donner le maximum d’informations aux participants, naturellement des investisseurs étrangers de différentes nationalités intéressés par le secteur des télécommunications.

Cette grande opération de charme a un triple objectif : inciter les investisseurs potentiels à participer au processus de pré-qualification, exposer les objectifs recherchés par l’Etat dans la privatisation de la SOTELMA et expliquer la stratégie adoptée et le déroulement du processus de privatisation.

Suivant la stratégie adoptée, 51% du capital seront cédés à un partenaire stratégique remplissant les critères de pré-qualification (transaction) 19% seront cédés au grand public, 10% réservés aux salariés de la société et l’Etat gardera une part résiduelle de 20% du capital.

Faut-il signaler que la SOTELMA compte, aujourd’hui, près de 600 000 abonnés (fixe et mobile) pour un chiffre d’affaires d’environ 70 milliards de FCFA et un Ebitda d’environ 25,2 milliards de FCFA.


Yousouf CAMARA

03 Juillet 2008