Partager

Cet acte est au delà d’un simple fait divers, risquerait de dégénérer en un duel à mort entre les deux colonels l’un de l’armée et l’autre de la sécurité. De quoi s’agit-il ?

jpg_ba.jpgLa tare comportementale qui consiste à sortir avec la femme d’autrui gagne du terrain dans notre pays. Il n’est pas rare d’assister au déballage de telles affaires dans les commissariats de police et la gendarmerie. Des femmes et des hommes mariés se convoquent sans vergogne et le leitmotiv est toujours le même : laisser « mon mari ou ma femme » en paix !

De nos jours, ce travers de notre société est beaucoup plus perceptible au sein des forces armées et de sécurité. En effet, deux colonels très connus dans notre pays à cause des activités parallèles qu’ils mènent en dehors de leur profession de militaire, sont sur le point de s’entredéchirer pour une histoire de femme. O Mali d’aujourd’hui ! O Mali de demain ! Les champs commencent à fleurir de désespérance.

Ma femme n’est pas à toi

A.S est un colonel évoluant depuis plus d’une vingtaine d’années dans le domaine des affaires, au su et au vu de sa hiérarchie. Dénoncé sans cesse par la presse et la société civile, notre vaillant porteur d’uniforme continue bonnement ses activités hôtelières en faisant fi aux lois du Mali.

Actuellement, il est promoteur de plusieurs établissements. C’est ainsi que le colonel A.S a connu F.D la femme de N.T (lui aussi) colonel de la sécurité, en qualité de sa secrétaire à l’intendance de l’armée. Rapidement A.S aurait tissé des liens sentimentaux avec sa secrétaire au physique bien bâti.

Pour se mettre à l’abri des yeux, les deux tourtereaux se donnent des RV clandestins. Leurs relations amoureuses ont pris de l’ampleur, au point qu’A.S et F.D ne craignent plus à ce qu’ils soient vus ensemble. Et depuis quelques temps, ils sont devenus inséparables.

La femme d’A.S sait désormais que son mari sort avec F.D (sa secrétaire) femme mariée du colonel N.T. Comme si cela ne suffisait pas, A.S a mis tout à la disponibilité de F.D en vue de la contraindre à démissionner de sa fonction de secrétaire à l’intendance de l’armée pour, dit-il, lui confier la gestion de ses nombreux hôtels éparpillés à travers le Mali.


Cette offre
a été d’emblée acceptée par la belle F.D. Tout de suite, son amant lui offre une moto Econo rutilante. C’était le début du commencement car, l’Econo a été vite changée contre une Djakarta, ancienne marque. Plus tard, la pin-up F.D s’est retrouvée dans un véhicule Opel coupé, remplacé aussitôt par une Toyota.

Les choses se sont vraiment compliquées, lorsque F.D a accepté la belle RV4 de son amant colonel. Car, son mari le colonel N.T commença alors à bien écarquiller ses yeux en essayant de savoir comment sa femme acquiert-elle ses biens. Il douta de son infidélité. Même les amis de N.T lui ont suggéré de guetter sa femme. C’est après de très longues investigations, que le colonel N.T a su que sa femme le cocufiait. Il a alors demandé à F.D de démissionner de sa fonction de gérante de l’hôtel d’A.S. La réponse de sa femme a été on ne peut plus clair.

«Je préfère divorcer que de démissionner », a dit F.D à son mari N.T. Ce dernier noir de rage a promis de prendre des mesures énergiques à la dimension du problème car, dit-il, sa femme n’est à personne. Va-t-on assister à un duel de titans entre ces deux colonels tous armés ? Veulent-ils faire intervenir leurs subalternes ? Que risque notre pays au cas où les deux colonels se décident d’en découdre ? Voilà toute la problématique !

A suivre la gestion par F.D des recettes des hôtels, les promesses fermes du colonel A.S à F.D au cas où elle parviendrait à divorcer et la plainte des travailleurs des hôtels d’A.S pour retard du paiement de leurs salaires. Ces derniers estiment qu’ils ne méritent pas un tel traitement de la part de leur patron, au vu des recettes qu’engrange l’établissement hôtelier.

Sékou Coulibaly

Le Guido du 28 Avril 2009