Partager

Alassane et Oumou vivent en location dans une cour commune parmi dix autres voisins. Très amoureux de sa femme, l’homme la couvre constamment de petites attentions et de jolis cadeaux. Cependant, Alassane étant très jaloux de sa belle et jeune épouse, il ne la laisse quitter le domicile pour aucun motif aussi valable puisse-t-il être.

Toujours présent pour elle lorsque madame a un quelconque besoin, même pour aller au marché, le bon toutou Alassane s’occupe toujours de tout. Monsieur étant propriétaire d’une boulangerie non loin du domicile, toutes les excuses sont bonnes pour faire des tours à la maison le plus de fois que possible.

Cependant, avril dernier, période de forte canicule au Mali, le couple comme tous les voisins de la cour commune, passe la nuit au dehors en quête de fraicheur. Ce soir de vendredi donc, quand Alassane et Oumou étaient couchés sur leur petit matelas aux environs de 3 h, quelque chose s’est produite : « J’étais profondément endormi lorsque mon sommeil fut perturbé par de petits gémissements. Très interpelé, j’ouvre mes yeux instinctivement et je tombe sur ma femme entrain de coucher avec un autre à moins d’un mètre de moi. L’homme, nu, a immédiatement pris la fuite en escaladant les murs de la concession. » Alassane raconte que sa femme quant à elle, est partie d’elle-même le même soir.

« Tous mes voisins m’ont fait comprendre que ce n’était pas la première fois. Qu’ils pensaient même qu’on était de mèche. En fait l’homme venait chaque soir se servir sans que je ne m’en rende compte. Je me faisais cocufié dans mon lit en ma présencea ! »

Dès lors Alassane ne s’est pas encore marié, il dit apprendre à mieux comprendre « la femme » avant de s’engager une nouvelle fois.

Soumba Diabaté

@Afribone