Partager

La nouvelle est tombée à treize (13) heures : les autorités maliennes ont porté le choix sur l’astrophysicien de renommé international pour diriger le gouvernement de transition.

Le suspens aura durée près d’une semaine après la prestation de serment du président intérimaire, le 12 avril 2012. Cheick Modibo Diarra désigné premier ministre : le décret présidentiel a été rendu public, ce mardi 17 avril 2012.

Après l’accord à minima issue du Dialogue inter-malien de Ouagadougou, les 14 et 15 avril, tous les regards se portaient sur le CNRDRE pour la désignation du premier ministre devant conduire la transition. En fait, le président par intérim est chargé de la signature du décret de nomination du chef du gouvernement mais l’accord-politique intervenu entre les parties (militaires, partis politiques, société civile, CEDEAO) avait donné à la junte qui a renversé ATT le privilège de choisir le premier ministre ; un choix devant être validé par le président burkinabé, Blaise Compaoré, médiateur de la CEDEAO dans la crise malienne.

Qui est Cheick Modibo Diarra ?

Natif de Ségou, le nouveau premier ministre a obtenu son baccalauréat au lycée technique de Bamako, avant de se consacrer à des études de mathématiques, de physique, de mécanique analytique puis d’ingénierie aérospatiale. Dans ce parcours, il fréquenta l’université Pierre et Marie Curie (Paris) et le Howard University (Washington). Celui qui était jusqu’ici représentant de Microsoft en Afrique de l’ouest a participé pendant des années à différents programmes de la NASA comme astrophysicien.

Comme projet de développement au Mali, l’homme a créé une fondation consacré à l’éducation, Pathfinder, et un projet de recherche sur l’énergie solaire. Nommé ce 17 avril 2012, il dirigera donc un gouvernement d’union nationale chargé prioritairement de rétablir l’intégrité du territoire et d’organiser des élections libres et transparentes.

Seydou Coulibaly

Le 17 Avril 2012

© AFRIBONE