Partager

Hery Rajaonarimampianina, soutenu par le régime sortant, a remporté l’élection présidentielle à Madagascar, selon le décompte définitif rendu public vendredi, mais la confirmation de sa victoire dépend désormais de la décision d’une Cour chargée d’examiner les recours en annulation déposés par son adversaire. Âgé de 55 ans, l’ancien ministre des Finances du régime dit « de Transition » obtient 53,50% des voix, contre 46,50% à Robinson Jean Louis, qui avait été adoubé par l’ancien chef de l’Etat Marc Ravalomanana, a annoncé la présidente de la Commission électorale (Cenit), Béatrice Atallah.La participation au deuxième tour à tout juste dépassé 50% (50,76), contre plus de 61% au premier tour en octobre. Le candidat battu, Robinson Jean-Louis, n’a pas réagi immédiatement à l’annonce du résultat. Cette élection est censée sortir Madagascar de la crise politique déclenchée en 2009 par le renversement de Marc Ravalomanana par Andry Rajoelina. Depuis plus de quatre ans, ce dernier était le président d’un régime non élu. Durant cette période, Madagascar s’est retrouvé au ban des nations, les investisseurs ont déserté et l’aide internationale s’est tarie, provoquant une grave crise économique et un appauvrissement général de la populationCe comptable de formation s’était détourné de la politique pendant plusieurs années avant que M. Rajoelina ne fasse appel à lui. Sa victoire ne faisait aucun doute depuis plusieurs jours, au vu des résultats partiels qui s’empilaient sur le site internet de la Commission électorale.AFP.