Partager

Le bilan de l’attentat à la grenade dimanche soir contre un bar de la ville kényane côtière de Mombasa est passé à 03 morts après le décès dans la nuit de 02 personnes hospitalisées et la police s’intéresse à l’un des blessés qu’elle considère comme un suspect. La police avait évoqué un peu plus tôt lundi un bilan de un mort et 30 blessés toujours hospitalisés. Un des blessés est désormais considéré comme un suspect en raison de déclarations contradictoires et a été placé sous bonne garde, a indiqué la police lundi. Plusieurs villes kényanes ont été visées par des attentats depuis que l’armée kényane est entrée fin 2011 dans le sud de la Somalie pour en déloger les islamistes somaliens shebab et que ces derniers ont menacé le Kenya de représailles.L’attentat de dimanche est survenu 48 heures après une mise en garde de l’ambassade des États-Unis à Nairobi, alertant ses ressortissants « sur une menace imminente d’attaque terroriste à Mombasa ».Quelques heures avant l’attaque, les autorités kényanes avaient protesté contre la mise en garde américaine. Le chef de l’administration Francis Kimemia avait estimé qu’elle visait « à saboter l’économie du pays », qui tire une grande partie de ses revenus du tourisme. Il avait assuré que « le gouvernement (avait) la capacité de contenir les menaces terroristes ». AFP.