Partager

Les Aigles du Mali entament, ce samedi 28 mars, les éliminatoires combinées de la CAN et du Mondial 2010 à Khartoum face au Soudan. Le 2ème vice-président de la Fédération Malienne de Football, Boubacar Diarra dit Baba estime que «les toutes dispositions sont prises pour que les Aigles puissent remporter la victoire à Khartoum». C’est ce qui ressort dans cet entretien qu’il a bien voulu nous accorder.

L’Indépendant : Monsieur le Vice Président, les Aigles du Mali jouent ce samedi contre le Soudan, dans le cadre des éliminatoires combinées de la CAN et du Mondial 2010. Peut-on savoir les dispositions prises par la Fédération Malienne de Football pour l’organisation de ce Match ?


Boubacar Diarra dit Baba :
Tout d’abord, je vous remercie de permettre à la Fédération, à travers ma modeste personne de communiquer, sur l’organisation de ce match. La Fédération Malienne de Football et le Ministère de tutelle ont mis en place, depuis un mois, une cellule en charge de la préparation de ce match. Nous avons commencé par un match amical au mois de février, en France contre l’Angola.

Par la suite, depuis quelques jours, une mission a été dépêchée au Soudan pour que l’équipe soit dans les meilleures conditions dès son arrivée. Cette mission doit s’assurer que l’hôtel mis à notre disposition par le Soudan répond aux normes de confort et de commodité et, si ce n’est pas le cas, elle prendra toutes les dispositions nécessaires avec le consulat du Mali sur place pour réserver un autre hôtel qui répond mieux à nos besoins. La mission doit également s’assurer que tous les visas de la délégation sont disponibles avant l’arrivée des joueurs pour éviter une longue attente à l’aéroport.

Elle doit aussi prendre toutes dispositions utiles pour éviter tout retard dans l’installation des joueurs à leur arrivée à l’hôtel. Le cuisinier de la Fédération est déjà sur place au Soudan et c’est lui qui va assurer la restauration des joueurs durant tout le séjour. Donc, je peux vous assurer que nous sommes en train de préparer avec minutie et professionnalisme cette confrontation. Je ne dirai pas que tout est parfait, mais nous sommes à pied d’œuvre pour qu’il n’y ait pas de raté à un quelconque niveau.

Nous savons aussi que les déplacements ont souvent posé problèmes. Quelles sont les solutions que la FMF a envisagées ?

Je peux vous confirmer que tous les joueurs sont à Bamako, depuis hier, conformément au souhait du sélectionneur national, que je félicite aussi bien pour son courage et son professionnalisme de tous les jours. Les joueurs ont été accueillis au salon ministériel de l’aéroport pour leur faciliter les formalités administratives. A Kabala, nous avons désormais Internet à haut débit et la sécurité autour du centre est renforcée pour que les joueurs se préparent dans la plus grande sérénité. Toutes les dispositions ont été prises pour la restauration et l’hébergement.

Pour le déplacement à Khartoum, nous y allons par un vol spécial grâce à l’engagement personnel du Président de la République qui a bien voulu mettre à la disposition de l’équipe l’avion présidentiel. C’est le lieu de l’en remercier et nous pensons que ce geste va galvaniser davantage les jeunes. Il faut noter aussi que grâce à ce soutien du Président, tout l’encadrement de l’équipe nationale sera à Khartoum contrairement aux déplacements précédents.

Nous allons au Soudan avec une délégation de 35 personnes. Donc, c’est vraiment tout l’environnement de l’équipe qui se déplace pour que l’équipe soit dans les conditions optimales. L’équipe quittera Bamako le jeudi 26 mars à 7h et le retour est prévu pour le dimanche 29 mars à partir de 7h à Khartoum. Comme vous voyez, nous sommes vraiment à un niveau d’organisation presque parfait pour ce match.


Ces mêmes dispositions seront t-elles maintenues durant tout le parcours des Aigles ?

Bien sûr que ce dispositif sera maintenu. Nous avons désormais pour ambition de gérer l’équipe nationale comme une véritable équipe professionnelle et cela, de concert avec le Ministère des Sports et l’encadrement technique. C’est dans ce cadre d’ailleurs que nous allons envoyer Magassouba de la Direction Technique Nationale de la Femafoot superviser nos prochains adversaires à savoir le Ghana et le Bénin et cela, en accord avec l’entraîneur national. Ces deux équipes jouent le 29 mars 2009 à Accra, dans le cadre des éliminatoires CAN-Coupe du Monde 2010.

Quel appel avez-vous à l’endroit des joueurs et du public ?

je tiens à remercier tout particulièrement le Président de la République qui est, de par son engagement constant, le premier supporteur des Aigles. Nous remercions également notre ministère de tutelle pour la bonne collaboration et l’entente cordiale existant avec la Fédération et, enfin, toutes les personnes ressources qui nous appuient au quotidien dans notre mission. Pour ce qui est des joueurs, des dispositions techniques, matérielles et financières sont prises pour une plus grande motivation.

A l’endroit du public malien, nous demandons à tous de croire ensemble et de faire des bénédictions. C’est le Mali qui joue et c’est l’union qui fait la force. Notre devise doit être un slogan pour nous tous « un Peuple, un But, une Foi». Enfin, n’oublions pas, avant tout, qu’il s’agit du sport et restons dignes quel que soit le résultat final qui, j’espère, nous sera favorable.

Nous ne saurons terminer sans vous demander : à quand le renouvellement du bureau fédéral ?

Je m’attendais à cette question. Cependant, je vous demande de m’accorder le droit de ne pas parler de cela maintenant car le bureau fédéral n’a qu’un objectif aujourd’hui, c’est de tout mettre en œuvre pour que les éliminatoires débutent bien pour les Aigles. C’est pourquoi, tous les membres du bureau fédéral sont mobilisés pour l’atteinte de cet objectif.

Réalisé par Alou BADRA HAIDARA

25 Mars 2009