Partager

Les travailleurs du Laboratoire central vétérinaire (LCV) observent depuis hier un arrêt de travail de 48 h. Cette grève fait suite à l’échec des négociations entre la Commission de conciliation et les ministères impliqués dans la gestion du litige foncier qui oppose le LCV à des particuliers et à l’Armée de l’air.

A la demande de la partie gouvernementale, le comité syndical a retiré en mars dernier son préavis de grève qu’il avait déposé sur la table du ministère de la Fonction publique. Le temps pour le gouvernement d’y voir clair et de prendre une décision. Mais à la surprise du syndicat, la Commission de conciliation a bouclé ses travaux par un constat d’échec des pourparlers suite aux absences répétées des ministères impliqués.

Si le gouvernement ne tranche pas définitivement la question, le comité syndical menace d’observer une autre grève de 72 h après celle en cours. Mercredi, les ministres de l’Administration territoriale et des Collectivités locales, de l’Elevage et de la Pêche, du Logement, des Affaires foncières et de l’Urbanisme se sont rencontrés pour examiner la question sans pourtant parvenir à une solution.

Mohamed Daou

18 avril 2008.