Partager

L’avocat de Loïk Le Floch-Prigent, inculpé et incarcéré au Togo pour complicité d’escroquerie, s’est inquiété jeudi de l’état de santé « extrême » de son client, s’appuyant sur l’attestation alarmiste d’un professeur de médecine, Jean-Paul Escande, pour demander son rapatriement en France. M. Le Floch-Prigent souffre en particulier de psoriasis et devait subir fin septembre une intervention chirurgicale en France. « L’attestation du Pr. Escande a été transmise aux autorités judiciaires togolaises, au Quai d’Orsay et doit être confirmée par un examen médical à Lomé », a dit l’avocat. « Nous ne sommes plus dans une situation judiciaire mais dans une situation sanitaire et humanitaire. Mon client se trouve dans une situation extrême et il doit être rapatrié sans délai en France pour être soigné », a ajouté Me Klugman. La justice togolaise le soupçonne d’être impliqué dans une affaire d’escroquerie internationale portant sur 48 millions de dollars (environ 36,5 millions d’euros). L’escroquerie présumée oppose un homme d’affaires togolais, Bertin Sow Agba, à un homme d’affaires émirati, Abbas El Youssef. L’Emirati a porté plainte contre M. Agba, l’accusant d’avoir organisé un réseau pour lui soutirer 48 millions de dollars. Il estime que M. Le Floch-Prigent « serait le chef d’orchestre dans cette affaire d’escroquerie ». AFP