Partager

Après plus de 18 heures 30 de vol, l’avion solaire suisse Solar Impulse a atterri dans la nuit de mardi à mercredi à Rabat, au Maroc. Conduit par le Suisse Bertrand Piccard, il a atterri -à la pleine lune- à 23H27 locales (22H27 GMT) à l’aéroport de Rabat Salé où il a été accueilli par son épouse Michèle et les organisateurs du vol. La piste sur laquelle l’avion solaire a atterri, escorté par un hélicoptère de la gendarmerie marocaine, est longue de 3,8 km, a précisé un responsable de l’aéroport. L’avion resterait à Rabat pendant cinq jours, « avant de s’envoler ensuite pour Ouarzazate » à la veille de l’inauguration par le roi Mohammed VI de la plus grande installation thermo-solaire jamais construite à ce jour dans le monde. A sa descente, M. Piccard paraissait épuisé mais souriant. Solar Impulse est le premier avion conçu pour voler de jour et de nuit sans carburant ni émissions polluantes, grâce à l’énergie solaire. L’avion en fibre de carbone est mû par quatre moteurs électriques, d’une puissance de 10 chevaux chacun, alimentés par 12.000 cellules photoélectriques couvrant son immense aile. L’énergie est stockée durant la journée dans des batteries, ce qui permet à l’avion de voler la nuit. Solar Impulse a l’envergure d’un Airbus A340 (63,4 mètres) mais ne pèse que 1,6 tonne, soit le poids d’une voiture moyenne. AFP