Partager

La question taraude les esprits de nombreux  maliens. Qui estiment que le mouvement politico-social, à l’origine de la chute d’IBK, y participe au Gouvernement Ouane II.  Mais le M5-RFP craint,  une fois de plus,  d’être floué par les autorités de la Transition. Raison pour laquelle, ce mouvement ne va pas  tout de suite avaler  l’hameçon. Ainsi, dès le samedi dernier, soit 24 heures après la démission du PM  Moctar Ouane  et sa reconduction simultanée, le M5-RFP, à l’issue d’une réunion extraordinaire, a décliné, par un communiqué du Comité stratégique,  sa participation au Gouvernement Ouane II.

Toutefois,  le M5-RFP n’est pas catégorique. Mais  avant toute participation, il  exige  que les ténors de la Transition tiennent compte de ses dix recommandations.  Mais Moctar  Ouane va-t-il aller dans ce sens. Même s’il a  dû rencontrer  ce dimanche et mardi des émissaires  du M5-RFP  pour leur réitérer  la main tendue des autorités de la Transition, rien n’est encore moins sûr.  Mais des consultations intenses continueraient entre les deux parties.

Une chose est en tout cas évidente, le Gouvernement Ouane I aura pêché par son incapacité à mieux gouverner le pays. Une participation du M5 au Gouvernement Ouane II serait  d’un apport bénéfique pour la gestion du pays. Tant, en son sein, il existe des Hommes et des Femmes qui ont une expertise avérée dans tous les domaines.  A défaut de prendre en compte l’ensemble des recommandations  du M5, osons donc espérer que les autorités actuelles de la Transition arrivent à accepter  l’essentiel  afin que ce mouvement participe enfin aux instances de la Transition!

Falaye Keïta

Source: Le Pélican