Partager

11-4.jpg C’est le Samedi 28 mai 2016 qu’une délégation de personnes composée de Amadou BAMBA Représentant du Président des jeunes de l’Association Horonya, Molobaly SAMAKE Secrétaire Général de l’Association Horonya, Adia KAMISSOKO Présidente des femmes de l’Association Horonya, tous de l’Association Horonya et de trois représentants de l’ONG AL-FAROUK à savoir Abdoulaye TRAORE, Abdoulaye DOUMBIA et Elias DOUMBIA s’est rendue à Nana-kenieba dans la commune de Siby au Mandé.
L’objet de cette visite matinale à la population de Nana-Kenieba était d’offrir cinq machines à coudre aux jeunes filles et aux femmes pour une valeur de 550 000F CFA. Egalement, l’Association Horonyaa promis un moulin dans les prochaines semaines.
L’initiative a été saluée par la population avec en tête le chef de village qui a dit que ce geste contribue à donner un métier aux femmes. Pour le chef de village les femmes sont généralement oubliées en terme de formation professionnelle. Pour lui la couture dans un village peut rapporter beaucoup, car le besoin y est et très souvent, les femmes doivent voyager d’un village à un autre pour faire coudre leurs habits.
Avec ce don, ces interminables voyages, causant souvent des désaccords dans les couples, ne seront qu’un mauvais souvenir désormais.
Les représentants de l’ONG ont tour à tour expliqué l’esprit qui a guidé leur choix sur Nana-Kenieba. L’engagement des populations pour développer leur milieu de vie tout en créant les conditions idoines de développement à savoir l’école, la santé, l’eau potable, la culture avec une troupe bien renommée au Mandé. Les initiateurs de ce geste n’ont pas oublié un autre aspect important de leur motivation à savoir l’engagement des cadres ressortissants du village qui sont à Bamako et ailleurs. En effet, ces cadres se sont portés volontaires pour accompagner les initiatives de développement de Nana-Kenieba.
Après les bonnes paroles de remerciements, et un déjeuner copieux avec une sauce de feuille à la pâte d’arachide, la délégation a pris congé de la population de Nana-Kenieba. Voici des types de gestes qui honorent les populations rurales et renforcent l’esprit de solidarité des Associations et de ONG envers les populations rurales. C’est ça le vrai développement à la base.

Envoyé Spécial du CARREFOUR
Siramakan KEITA
2 juin 2016