Partager

Ravissante, pétrie de talents, la griotte Néné Soumano, entend offrir à ses mélomanes le mois prochain un nouvel album, cinquième de sa carrière musicale, jalonnée de succès. Pour échanger sur ce nouvel album, ses projets et ses ambitions en 2014, l’artiste nous a accordé une interview à son domicile à Boulkassoumbougou.

Tjikan : En deux mots pouvez-vous nous dire qui est Nènè Soumano?

Néné Soumano : je suis de Kita, fille de Moussa Soumano et de Fanta Mangara.

Aujourd’hui, vous êtes une artiste de renommée internationale, on peut savoir le nombre d’albums que vous avez sur le marché?

N.S : Grâce à Dieu, la bénédiction de mes parents et l’accompagnement de mon époux, j’ai eu à produire 4 albums sur le marché, c’est le 5ème album qui doit sortir au mois de Février prochain, inchallah. Déjà, le grand public a découvert un des morceaux de cet album, dont le clip sort actuellement à la télé. Cette chanson parle des hommes « Tiéou ».

Vous parlez de quoi dans ce nouvel album ?

N .S : Dans mon nouvel album, je parle sur le comportement des hommes, le mariage, et je chante aussi pour mes « Diatiguis ».

Quels sont vos projets ?

N.S : j’ai plein de projets que je ne peux même pas tout dire, des tournées, des contrats, des festivals et des cérémonies sociales un peu partout dans le monde.

Comment arrivez-vous à gérer votre carrière musicale actuelle en tant que mère de jumeaux ?

N.S : Dieu merci, actuellement tout va bien avec eux, sinon quand ils étaient tout petit j’avais tout arrêté pour m’occuper d’eux, ils commencent à grandir, bientôt ils auront deux ans. Mon statut de maman n’a aucune influence négative sur ma carrière musicale et en plus il y’a beaucoup de personnes chez moi qui s’occupent d’eux.

Quels conseils donnez-vous aux jeunes artistes pour pouvoir réussir dans leur carrière musicale ?

N.S : faire toujours des recherches auprès des grands griots et surtout adopter un comportement de respect envers eux, comme ça ils ne leur cacheront rien.

Quels sont vos vœux pour le nouvel an ?

N.S : Mes vœux vont à l’endroit de tout le monde, Bonne santé, prospérité, longévité, et surtout que la paix soit parmis nous.

Votre dernier mot ?

N.S : on ne choisit pas d’être griot on né griot, ce n’est pas la même chose que d’être artiste, n’importe qui peut devenir artiste. Etre griot est une grande chose. Je salue tous les griots du Mali.

Fatoumata Fofana

Tjikan du 7 Janvier 2014