Partager

Avec la mondialisation, les réseaux sociaux sont aujourd’hui l’un des premiers moyens de communication. Cependant, il faut savoir que cette célébrité a également suscité l’intérêt des arnaqueurs pour ces différents canaux de communication. Parfois, ils n’hésitent pas à pirater le compte d’innocents citoyens pour extorquer leurs proches. Seydou Diarra, un commerçant aguerri dans la vente d’appareils électroménagers, partage son expérience.

« Tout a commencé ce jour où mon neveux résidant en Chine m’a contacté via Messenger… » Introduit Seydou en ces mots. « Son message écrit disait : « Bonjour tonton, je voulais t’en faire une surprise mais la douane ne me fait pas de cadeau ! En fait, je t’ai envoyé des marchandises électroménagères qui ne sont pas encore devenues populaires à Bamako. Je suis sûr qu’ils vont se vendre comme des petits pains. Ils sont d’une valeur de huit millions de FCFA. Tu pourras t’en faire le triple si tout se passe bien.  Ainsi on pourra se partager les bénéfices. Mais avant il va falloir envoyer la somme de 500 000 FCFA a un numéro. C’est mon contact à la douane. Il va nous faciliter la tâche. »

Seydou confesse qu’il était tellement enthousiasmé par la nouvelle qu’il a immédiatement donné une réponse favorable à son neveu. Puis à envoyer les 500 000 FCFA sur ledit numéro. Et depuis silence radio…

« Depuis cette transaction, mon neveux ne m’a plus fait signe. Nous en sommes restés là jusqu’à trois semaines. Et comme je m’impatientais, j’ai donc bien voulu l’appeler via son numéro de téléphone. C’est là que j’ai fait la fâcheuse découverte ! Mon neveu ne m’avait jamais rien demandé. Son compte Facebook avait été piraté la veille. Et comme il s’en servait rarement il ne l’a appris que bien plus tard. Conclusion, je venais de me faire arnaquer comme un idiot pour ne pas avoir pris le soin de vérifier les faits. » Confie Seydou.

Soumba Diabaté

@Afribone