Partager

L’armée soudanaise a libéré 14 des 29 travailleurs chinois enlevés samedi par des rebelles au Kordofan-Sud, théâtre de violents combats depuis juin, a annoncé lundi l’agence officielle Suna. Selon M. Harun, gouverneur de cet État, les travailleurs chinois étaient en bonne santé et se trouvaient désormais à El Obeid, la capitale de l’État voisin du Kordofan-Nord. On ignorait en revanche le sort des 15 autres Chinois que les rebelles ont affirmé détenir dimanche. L’armée soudanaise a affirmé pour sa part que l’attaque visait en fait directement le site de construction de route où travaillaient les Chinois dans la zone de Rachad. La Chine est un partenaire économique et politique crucial pour Khartoum, sous le coup de sanctions économiques américaines depuis 1997. Elle est le principal investisseur étranger dans le secteur pétrolier soudanais, le plus gros acheteur de brut soudanais et un important fournisseur de matériel militaire. Le Kordofan-Sud, dernier Etat pétrolier du Soudan depuis la partition du Soudan du Sud, est le théâtre depuis juin 2011 d’affrontements entre l’armée soudanaise et les rebelles du SPLM-Nord. AFP.