Partager

jpg_une-134.jpgFils de Bozo Koné et de Nazouan, le Colonel Dessouran Koné est né vers 1950 dans le gros village de Mahou, dans le cercle de Yorosso. Il fit son entrée dans l’armée malienne comme engagé volontaire au compte au compte de l’EMIA (Ecole militaire interarmes) le 16 octobre 1972 et placé en subsistance dans la compagnie de commandement et services à Kati.

Après une année de formation dite EMIA spéciale, il est nommé au grade de sergent le 1 juin 1973.

Admis en première année EMIA, il est nommé Elève Officier d’Active (EOA) en janvier 1974année au cours de laquelle, il obtient le brevet de parachutiste le 26 août. En deuxième année de l’EMIA, il est déclaré définitivement admis à l’examen de sortie et promu au grade de sous-lieutenant pour compter du 15 octobre 1975.

Dès sa sortie de l’école, le jeune officier se fait remarquer par son dynamisme, son ardeur au travail, son sens élevé du devoir. Ces traits de caractère qui sont les qualités requises pour être un meneur d’hommes lui ont valu d’être affectés dans les corps de troupes.
Il reçoit comme première unité d’affectation la 5 e compagnie de combat de Nioro du Sahel en décembre 1975. Puis, il est affecté à la 4 e Compagnie de Combat de Kayes en août 1976. En octobre 1977, il est promu au grade de lieutenant.

Son bon niveau intellectuel lui a valu d’être désigné pour un stage d’ingénieur moteur cellule en République fédérale d’Allemagne de 1978 à 1984. De retour d’Allemagne, il fut affecté aux Ateliers militaires centraux de Markala comme directeur adjoint et placé en subsistance à la 213 è Compagnie d’Infanterie Motorisée.

Il est nommé chef de l’Atelier central du Génie en octobre 1986 Après cette affectation qui constitue un changement de corps et s’accompagne d’une promotion au grade supérieur, l’ingénieur en moteur cellule mettra en œuvre ses talents de spécialiste dans son nouvel emploi.

Son assiduité, sa constance dans le travail lui ont permis de gravir régulièrement les différents niveaux de la hiérarchie militaire comme suit : capitaine en 1986 ; Commandant en octobre 1991 ; Lieutenant-colonel en 1994 et colonel en janvier 1999.

Les différentes promotions ont toutes été soutenues par des stages de formation, d’application, de perfectionnement et d’Etat-major qu’il a effectués comme suit : cycle d’ingénieur Cellule moteur en RFA du 2 janvier 1978 au 31 décembre 1984 ; Commandement du Bataillon du Génie en RFA de 1986 à1987 ; Ecole d’Etat-Major à Koulikoro en 1993.
Excellent Officier, totalement dévoué à la cause du service partout où le devoir l’a appelé, le colonel Dessouran Koné été un homme de principe. Ainsi, un de ses chef l’avait noté : » Officier spécialiste très qualifié, il force l’admiration et la confiance de ses chefs par son courage, son endurance et son acharnement au travail».

Après une cérémonie officielle en son honneur, le corps de l’officier fut transporté dans son village natal, dans le pays « Bobo », une terre à laquelle il est resté attaché pendant toute sa vie. Derrière lui, il laisse une famille inconsolable : deux épouses et deux enfants.

Sambou Diarra

07 mai 2009