Partager

L’armée kényane a assuré vendredi avoir « pris » le port stratégique somalien de Kismayo, dernier bastion des insurgés islamistes shebab, après un assaut d’envergure lancé dans la nuit, mais des habitants ont affirmé que les combats se déroulaient toujours à plusieurs km de la ville. Les islamistes shebab ont démenti l’entrée des troupes kényanes dans Kismayo,nous assurant que les combats se déroulaient à 9 km du centre-ville. Des témoignages concordants que nous avons recueillis par téléphone auprès d’habitants de Kismayo indiquaient que les forces kényanes se trouvaient toujours dans la matinée dans la zone de la plage où elles ont débarqué dans la nuit depuis deux navires et située à environ 5 km de la ville.L’armée kényane est entrée en octobre 2011 en Somalie pour contribuer à un effort de guerre international contre les shebab qui combattent les fragiles institutions somaliennes, dans ce pays livré à la guerre civile depuis 1991. Le contingent kényan a intégré récemment la force de l’Amisom, qui épaule les faibles forces gouvernementales somaliennes, également soutenues depuis novembre par des troupes éthiopiennes. Depuis qu’ils ont été chassés de Mogadiscio en août 2011, les shebab ont subi une série de revers militaires, et le port de Kismayo, le plus important au sud de la Somalie, constitue leur dernier bastion d’importance. Ils contrôlent néanmoins toujours de vastes portions du sud et du centre somaliens.AFP.