Partager

Le président sud-soudanais Salva Kiir a annoncé avoir ordonné à son armée de se retirer à compter de ce vendredi de la zone pétrolière contestée de Heglig, dont elle s’était emparée le 10 avril. Le retrait « devra être terminé dans les trois jours », a précisé le président Kiir dans un communiqué lu par le porte-parole du gouvernement, Barnaba Marial Benjamin, lors d’une conférence de presse. Lefigaro.fr