Partager

Augustin Cissé, représentant de Rool Von Mejfeneldt, Directeur général de l’Institut néerlandais pour le dialogue multipartite (Nimd), a soutenu que fin mars 2010, les représentants des partis politiques maliens se sont retrouvés afin de dégager les priorités pour le renforcement de la démocratie malienne dans les 5 années à venir. Parmi les objectifs majeurs formulés, il a cité l’amélioration des visions politiques, car les partis politiques ont demandé au Cmdid (Centre malien pour le dialogue inter- partis et la démocratie) de les aider à former des liens de coopération avec des experts, les universités, les Ong, et de faciliter les débats à l’interne afin de développer des propositions politiques. Figure en bonne place des objectifs, l’amélioration de l’image des partis politiques.

Il a ajouté : ‘’des programmes d’éducation politiques seront envisagés dans les années à venir. Dans ce cadre, le Cmdid a déjà coopéré avec les artistes maliens. Les partis politiques se sont aussi montrés conscients de la nécessité de combattre l’impact négatif de l’argent dans les affaires politiques, notamment les élections.

Ce discours était prononcé à l’ouverture de la première assemblée générale du Cmdid, samedi dernier au Grand hôtel. Le président du Conseil d’administration du Cmdid, Oumar Kanouté, a indiqué que l’assemblée générale est l’instance suprême de la fondation Centre malien pour le dialogue inter- partis et la démocratie, créé par 54 partis politiques.

Son assemblée constitutive, a-t-il ajouté, s’est tenue le 22 mars 2008 et le 5 juillet 2008, a eu lieu la cérémonie de lancement officiel de la fondation. Il a fait savoir que le conseil d’administration est responsable devant l’assemblée générale (A.g.), constituée par les chefs de partis politiques membres ou leurs représentants dûment mandatés.

Oumar Kanouté a expliqué que le conseil d’administration est un organe à la fois technique et politique de 10 membres : 5 représentants des partis Adema-Pasj, Cnid-Fyt, Mpr, Rpm, Urd, deux représentants des partis du groupe parlementaire Parena-Sadi, 2 représentants des partis du groupe parlementaire Acm, en l’occurrence, l’Udd et le Psp.

L’A.g, a-t-il fait observer, se réunit une fois par an et a pour fonctions essentielles : d’adopter les statuts et règlement intérieur, d’examiner les rapports d’activités de la fondation, d’examiner l’orientation globale du Cmdid, en tenant compte des résolutions de la table ronde annuelle. Il a souligné : ‘’pour mener sa mission, le Cmdid a élaboré un plan stratégique pluriannuel (2008-2012) dont la mise en œuvre s’effectue à travers un plan d’action annuel.

La présentation du rapport d’activités 2009 figure à l’ordre du jour des présentes assises. La pratique a révélé quelques insuffisances dans les statuts et le règlement intérieur. Des propositions d’amendement vous seront, de ce fait, soumises pour adoption. ‘’

Le Cmdid, a-t-il dit, est une création des partis politiques et son objectif global est la promotion de la démocratie à travers le renforcement des capacités des partis politiques dans le respect des principes et valeurs que sont le dialogue interpartis, le partenariat, le consensus, la participation à des élections libres, transparentes et crédibles. Oumar Kanouté a affirmé : ‘’ le Cmdid entend participer à la construction d’une société malienne démocratique où les partis politiques sont conscients de leur rôle. ‘’

Parmi les objectifs spécifiques, le président du C.A. a cité le renforcement des capacités institutionnelles et organisationnelles des partis membres, l’appui effectif des partis au travail parlementaire et le soutien aux actions tendant à l’amélioration du cadre global de la démocratie.

Baba Dembélé

21 Juin 2010.