Partager


La nouvelle circule dans toute la capitale du “Banimonotié”. Mamadou Sinayogo dit Gaucher, président du parti BARICA, fraîchement élu député-selon les résultats provisoires des législatives- dans sa circonscription électorale de Bougouni, devra passer devant le juge de sa ville pour répondre d’actes d’agression perpétrés contre Adama Coulibaly, journaliste à la radio communautaire “Kafokan” de la localité. Ceci fait suite à une plainte déposée contre lui par la victime et par de la direction de ladite Radio. Comment en est-on arrivé là ?

Selon nos informations, tout a commencé le jour du second tour des législatives. Le journaliste de la radio communautaire “Kafokan” avait été chargé, par la radio Klédu de Bamako, de glaner des informations sur le scrutin, en direct sur les antennes de Klédu. Comme au premier tour, le journaliste s’est donc rendu sur les lieux pour s’enquérir de l’état de la situation dans les différents bureaux de vote.

Dans la localité, on sait que la liste CDS de Mamadou Blaise Sangaré devait affronter celle de l’alliance Barica-Adema-MPR. Le president du BARICA était candidat à la députation dans sa circonscription électorale.

A l’heure du dépouillement, le journaliste avait annoncé des tendances plaçant la liste CDS en tête. Cette information donnée à chaud sur les antennes de Klédu n’avait pas été du goût du président du BARICA qui voyait plutôt les résultats en sa faveur.

Ainsi, le lendemain du scrutin, Gaucher s’est rendu à la radio pour guetter la sortie du journaliste. Ce dernier qui avait fini son émission, s’apprêtait à rentrer, ne se doutant de rien.

Aussi, il fut surpris par le président du BARICA qui, sans autre forme de procès, commença à lui assener des coups de poing, d’abord au visage, ensuite sur d’autres parties du corps. Heureusement, qu’il y aurait eu plus de peur que de mal, car notre confrère s’en est sorti avec seulement quelques ecchymoses.

Informée, la direction de la radio Kafokan décida de porter plainte contre Gaucher. Ce que la victime aussi fera par la suite. Donc il y a eu une double plainte contre le président du BARICA pour cette agression contre le journaliste Adama Coulibaly.

L’affaire se trouve entre les mains du juge du tribunal de Bougouni qui décidera de la suite à donner. Mais d’ici là, la direction de la radio Kledu a dépêché une équipe pour suivre sur place l’évolution de cette affaire.

Laya DIARRA

30 juillet 2007.