Partager

En collaboration avec le Projet de Développement du Secteur Financier (PDSF) organise depuis le lundi 4 avril au Centre du secteur privé à Hamallaye ACI, une session de formation en système d’information et de gestion.

Cette session à laquelle participent les représentants des institutions de micro finance du Mali et une délégation congolaise de trois personnes va durer une semaine. A terme, il s’agira de relever le défi de l’absence de système d’information et de gestion dans ces institutions financières.

En effet, identifié en décembre par les associations professionnelles de l’espace Umoa comme un défi sectoriel à relever, le système de formation et de gestion est depuis lors au cœur des préoccupations de l’Apim. La cérémonie d’ouverture de cette formation était présidée par Mme Touré Fatoumata Coulibaly, chargée de la composante micro-finance du Pdsf.

Celle-ci, a dans son intervention, rappelé l’engagement du gouvernement du Mali à l’accompagnement des institutions de micro-finance, notamment au niveau du renforcement des capacités pour rendre plus efficaces et plus efficients leurs services.

La micro finance à travers l’épargne et les crédits accordés aux populations à faible revenu, contribue inlassablement à la lutte contre la pauvreté notamment en milieu rural.

Pour le secrétaire exécutif de l’Apim, Ibrahim Balla Camara, « au fur et à mesure de l’expansion et de la réorientation commerciale des systèmes financiers décentralisés, leurs dirigeants constatent qu’ils perdent peu à peu la capacité de maintenir le contact avec les opérations de terrain et réalisent qu’ils ne peuvent gérer correctement leur portefeuille et leurs opérations financières sans une meilleure information ».

L’élaboration et la mise en place d’un système d’information et de gestion s’avère donc indispensable pour ces institutions car il permet d’optimiser les ressources financières et humaines.

Au cours de cette formation, il s’agit pour les participants, d’utiliser un processus systématique pour le développement d’un système d’information adapté à leur secteur, identifier les informations spécifiques nécessaires aux décisions de gestion de micro finance, analyser le processus d’affaires et le rendre efficient, utiliser un cadre d’évaluation des options disponibles en matière de système d’information.

Youssouf CAMARA

6 Avril 2005