Partager

HÔPITAL GABRIEL TOURÉ
Bayo comme solution au problème
La nomination du professeur Siné Bayo comme directeur de l’hôpital Gabriel Touré avait pour but principal, si on en juge par le climat dans lequel elle est intervenue, de restaurer la bonne image dudit centre hospitalier. L’hôpital Gabriel Touré, il faut le dire, avant ce changement à la tête de sa direction, était de tout temps indexé. Quelques mauvaises pratiques y étaient fréquentes si bien que certaines populations n’ont pas hésité à qualifier l’endroit de « centre de la mort » ou de « la désolation ». Plusieurs mois après cette nomination, pendant que tout le monde croit l’époque des mauvaises pratiques révolue, voilà que ressurgit un problème grave : celui dit du trafic de sang. Malgré la sortie médiatique de quelques responsables proches du milieu, le discrédit est désormais jeté sur l’hôpital Gabriel Touré, l’un des plus grands du Mali un Centre de référence. Que peut faire le Professeur Siné Bayo pour lui donner une image positive ? Lui seul le sait.

POLICE ROUTIÈRE
Une question d’honneur
Policiers ou mendiants ? C’est la question que l’on pourrait se poser face à l’attitude peu correcte de certains agents de la police routière. Comment interpréter le fait de prendre 500 F, 1000 Fcfa voire plus aux usagers de la route en infraction ? Le billet de 500 F ou de 1000 Fcfa (pour le thé ou le « dibi » (viande grillée)) constitue désormais un droit de passage indépendamment de toute infraction que les chauffeurs SOMATRA ou de camions payent aux policiers de service. Discret au début, ce genre de comportement se passe désormais au vu et au su des simples passagers qui ont parfois de la peine à cacher leur mépris. Au lieu d’en vouloir au chauffeur qui n’est pas en règle et qui engage leur vie, c’est au policier dont tout le monde admet désormais qu’il court derrière sa pitance, qu’ils en veulent. Lorsqu’un chauffeur de SOTRAMA est sifflé par un policier, vous n’imaginez pas les injures qui proviennent des passagers. Ces injures grossières sont adressées, selon vous, à qui ? Au policier bien évidemment. Et lorsque le chauffeur revient après ses négociations, tous s’empressent de lui demander combien il a donné à l’agent véreux. Quand le goût de l’argent fait perdre le sens de l’honneur…

PRÉSIDENCE
ATT entre deux évènements
Le samedi dernier, le Président Amadou Toumani Touré était à Kayes où il a participé à l’ouverture d’une Foire internationale. Hier dimanche, il présidait la Journée mondiale de lutte contre la lèpre à l’Institut Marchoux de Bamako. Comme quoi l’agenda d’un président de la République du Mali peut parfois être chargé. S’il ne voyage pas à l’extérieur, il préside certaines cérémonies… d’ouverture.

Aimé RODRIGUE

14 Mars 2005