Partager

Cette inauguration s’inscrit d’une part, dans l’approfondissement du processus de démocratisation dont l’un des aspects résulte de la mise en oeuvre de la décentralisation avec laquelle il faudrait désormais compter.

D’autre part, dans la fondation de l’appareil administratif d’Etat, avec comme corollaire le recentrage de l’État sur ses missions regaliennes et le transfert de larges pouvoirs et de moyens aux collectivités territoriales.

M. Abdel Kader Sidibé, Maire de la commune III et président de l’association des municipalités du Mali, a, dans son discours, souhaité au nom de la population de la commune III, la bienvenue aux autorités en sa qualité de président de l’Association des Collectivités Territoriales du Mali, M. Sidibé a félicité le président de l’ANICT d’avoir porté le choix sur sa commune pour abriter ce siège qui est, selon lui, un maillon essentiel du processus de décentralisation dans notre pays.

Ensuite il a souhaité que l’ANICT soit un opérateur privilégié dans la lutte contre la pauvreté et a assuré également la totale disponibilité de la commune III à coopérer avec l’ANICT.

Quant au ministre de l’Administration Territoriale et des Collectivités Locales, le général Kafougouna Koné, a souligné la disponibilité du gouvernement à élargir le processus de décentralisation.

Il a cependant ajouté, que cela se passe par l’implication d’une structure comme l’ANICT, avec sa vitalité et sa crédibilité dans le processus de décentralisation.

En effet, les avancées dans le pays, en promotion des initiatives locales, incitent à l’optimisme quant à une réelle implication de l’ANICT pour l’amélioration des conditions de vie des populations de base.

Malgré les faibles capacités de mobilisation de ressources financières, l’espoir est permis a déclaré le ministre Koné.

Il s’est aussi réjouit de l’effort fournit par l’ANICT, qui est parvenue à créer un nouveau partenariat avec la communauté des bailleurs de fonds dont l’apport est également décisif dans la mise en route de ses projets.

59 milliards de Fcfa pour le développement à la base

L’inauguration de ce nouveau siège constitue un événement pour L’ANICT qui déboursait 1,5 millions de Fcfa par mois en location.

Dirigeant l’Agence pour l’amélioration du vécu quotidien, M. Ag Erlaf indiquera qu’il se réjouit de l’événement célèbre qui est selon lui la matérialisation de la libre administration. La mobilisation des ressources, l’infrastructure socio-sanitaire, dont les résultats sont visibles pour les citoyens : avec des écoles partout, des centres de santé, des mairies, des maternités, marchés, forages.

Avec une enveloppe de 59 milliards de Fcfa pour le développement à la base, le nouveau siège de l’ANICT a coûté la somme de 202.350.000 Fcfa.

La représentante de l’Union Européenne, Mme Irène Horjs, a mis l’accent sur un projet de son institution au profit de la décentralisation.

Avec un montant de 70 millions d’Euros, la représentante de l’Union Européenne a déclaré que ce projet qui verra bientôt le jour, se veut ambitieux pour le développement des initiatives locales dans le pays.

Le Président Touré s’est dit satisfait du travail fournit par le président de l’ANICT dans la gestion des fonds mis à sa disposition.

Etaient également présentes à cette cérémonie, le premier ministre, Ousmane Issoufi Maïga ; les membres du gouvernement ; le troisième vice président de l’Assemblée Nationale, Oumar Kanouté ; la représentante de la délégation du l’union Européenne, Mme Irène Horjs et plusieurs ambassadeurs accrédités dans notre pays.

Hadama-B-Fofana

(Stagiaire)

18 juillet 2005