Partager

La Cour suprême a décidé d’annuler toute la procédure intentée contre l’ancien secrétaire général de la présidence tchadienne, Mahamat Saleh Annadif, poursuivi pour complicité de détournement dans une affaire portant sur un peu plus d’un milliard de francs CFA. Cet argent appartenait à la Direction générale des grands projets présidentiels. Mahamat Saleh Annadif, qui était emprisonné à Moussoro à 300 km de Ndjamena, a toujours clamé son innocence. Selon nos informations, il a refusé tout arrangement, souhaitant que la procédure qui l’avait conduit en prison aille jusqu’à son terme. Ces dernières semaines, la presse locale a fait mention de démarches auprès de l’ancien secrétaire générale de la présidence, lui suggérant de demander une mise en liberté provisoire, ce qu’il a refusé. Entre temps, le pourvoi en cassation adressé par ses avocats auprès de la Cour suprême a connu une accélération conduisant à sa libération. Mahamat Saleh Annadif, libéré par la justice, devait quitter la prison de Moussoro pour retrouver sa famille, en principe ce mercredi 18 juillet dans l’après-midi. Pour son avocat, joint par RFI, « c’est une victoire ». RFI