Partager

Festival Daoula : Télescopage entre deux initiateurs

L’association dénommée « Routes du sud » dirigée par la styliste Awa Meïté qui a organisé, les 2 et 3 mars 2007, la première édition du Festival Daoula, s’apprête à remettre ça du 2 au 4 mars 2008.

Mais quelle ne fut la surprise de l’organisatrice Awa Meïté de constater qu’un festival similaire et du même nom a été parallèlement programmé pour le 14 février 2008 par un certain Hamidou Sampi qui dirige une Agence de Communication dénommée CREACOM. Les deux Festivals ont la particularité d’avoir la promotion du coton au centre des affaires.

Le télescopage entre les deux festivals a glissé dans la bagarre. La styliste Awa Meïté a commis un huissier pour demander à Sampi de surseoir à l’organisation de la manifestation qu’elle trouve bizarre. Sampi aurait prétendu que son projet de Festival qui n’a jamais eu une première édition est antérieur à celui de Awa Meïté qui est à sa 2è édition. Où est la vérité ? Où était Sampi lorsque Méité organisait sa 1ère édition en mars 2007 ?

Ministère de la Culture : Un projet, deux initiateurs

Le ministère de la Culture qui connaît bien le dossier du Festival Daoula dont la première édition a eu lieu en 2007, n’a pas attendu longtemps pour octroyer des fonds à l’édition en préparation pour 2008. Mais le département ne se rend compte qu’il a financé un festival parallèle que lorsque Hawa Meité lui sollicite un appui. Avouant qu’il ne peut financer deux fois le même festival, le département s’est rendu compte qu’il s’est fait avoir en finançant Hamidou Sampi.

L’ancien ministre de la culture Cheick Oumar Sissoko crée le Festival mondial des musiques noires

L’ancien ministre de la culture, Cheick Oumar Sissoko, est à la tête d’un nouveau festival, « Festival mondial des musiques noires » dont la première édition aura lieu du 23 février au 1er mars 2008 à Bamako.

Il est parrainé par des artistes comme Salif Kéita ( Mali), Quincy Jones (Amérique du Nord), Gilberto Gil (Amérique Latine- Caraïbes) et Manu Dibango (Afrique- Océan Indien- Pacifique).

Le directoire présidé par Cheick Oumar Sissoko comprend Moussa Ouane, Cheick Tidiane Seck, Idrissa Soumaoro, entre autres.

Le Républicain

13 Février 2008.