Partager

Le président égyptien Mohamed Morsi a décoré mardi l’ancien chef du pouvoir militaire, le maréchal Hussein Tantaoui, et l’ex-chef d’état-major, Sami Anan, après les avoir récemment mis à la retraite, a annoncé l’agence officielle Mena. Le maréchal Tantaoui s’est vu attribuer le Collier du Nil, plus haute décoration d’Egypte, « en signe de considération pour l’effort fait pour la patrie », selon la Mena. M. Anan a pour sa part reçu l’Insigne de la République. M. Morsi avait créé la surprise dimanche en écartant le maréchal Tantaoui, ministre de la Défense et chef du Conseil suprême des forces armées (CSFA) qui fut chef d’Etat de fait après la chute de Hosni Moubarak, et le général Anan. Tous deux avaient dans la foulée été nommés conseillers auprès du président. La décision du président issu des Frères musulmans avait provoqué l’effervescence dans les milieux politiques et sur les réseaux sociaux, qui se demandaient si le maréchal Tantaoui avait accepté sans rechigner d’être écarté. M. Morsi s’est défendu de vouloir marginaliser des personnes ou des institutions. Selon une page Facebook proche des forces armées, les changements à la direction de la Défense sont « une étape naturelle ». En plus d’écarter le maréchal Tantaoui, M. Morsi avait annulé les larges prérogatives politiques dont bénéficiaient les militaires. AFP