Partager

 Mme Diallo M'bodji Sène, ministre de la femme, de l'enfant et de la famille</font> » title= » Mme Diallo M’bodji Sène, ministre de la femme, de l’enfant et de la famille</font> » class= »caption » align= »right » /><strong>Mardi, à l’hôtel Salam, la cérémonie de lancement de la  « Plate-forme pour la prise de 100 femmes fistuleuses », initiée par l’association Inner Wheel constituée par les épouses de Rotariens, a eu lieu sous la présidence du ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Diallo M’Bodji Sène, en présence de son homologue de la Santé, Mme Maïga Zeïnab Mint Youba.<br />
<br />Étaient également présents, la présidente de Inner Wheel (Club Bamako-Koulouba), Mme Sèye Mariam Traoré, les  représentants du corps diplomatique, les  spécialistes de la question et la marraine de la cérémonie, Mme Keïta Aminata Maïga.<br />
<br />Mobiliser des fonds pour la prise en charge du traitement des malades était le principal objectif de cette cérémonie.</strong></p>
<p>La Plate-forme pour la prise en charge de 100 femmes victimes de fistules se veut un moyen d’éveiller les consciences face à un drame social, c’est pourquoi Inner Wheel qui s’investit dans l’humanitaire depuis des années, a décidé de s’engager dans la lutte  contre les fistules obstétricales.</p>
<p> La fistule se définit comme une communication anormale entre les voies urinaire et génitale. Elle survient généralement chez la femme au moment de l’accouchement.<br />
<br />La fistule, lorsqu’elle n’est pas prise en charge, prive la femme de la possibilité de concevoir ou de procréer.<br />
<br />Les fistules obstétricales constituent dans les pays en développement une réelle préoccupation de santé publique qui affecte les femmes.<br />
<br />Selon les statistiques du FNUAP (le Fonds des Nations unies pour la population), 15 % des fistuleuses au Mali ont moins de 15 ans et 98 % d’entre elles n’ont jamais fréquenté un centre de santé pour une consultation.</p>
<p>La Plate-forme a déjà commencé à mobiliser des fonds. Au cours du panel médical tenu la veille, le patron de Microsoft-Afrique, notre compatriote Cheick Modibo Diarra a donné offert un million de Fcfa.<br />
<br />Le ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille a fait don de 1,5 million de Fcfa.<br />
<br />De même, le ministre de la Santé, les diplomates, les représentants d’organisations internationales dans notre pays, ainsi que nombreuses autres personnes ont également fait des dons.</p>
<p> Mantala Traoré du FNUAP a évoqué la campagne mondiale lancée en 2003 par l’organisme onusien pour lutter contre les fistules.<br />
<br />Les axes prioritaires de cette campagne sont la prévention, la promotion de l’accouchement assistés et la mise en place de soins obstétricaux d’urgence.</p>
<p>Pour la ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, la fistule est une maladie invalidante et honteuse qui constitue un drame social.</p>
<p>La prise en charge des fistuleuses n’est pas seulement une question de solidarité, c’est aussi et avant tout une question d’équité et de justice a estimé Mme Diallo M’Bodji Sène.</p>
<p>Quant à la ministre de la Santé, elle a  souligné les multiples efforts déployés par l’État dans le sens de l’amélioration de la santé des populations et le bien-être de la femme. </p>
<p>Appel a été lancé par la ministre de la santé à l’endroit de tout un chacun, à s’investir dans la planification familiale pour éviter les fistules.</p>
<p>Appel pressant a été lancé par Mme Sèye Mariam Traoré à unir nos forces pour combattre cette maladie : « <em>Par nos actions rendues possibles grâce à vous généreux donateurs et décideurs politiques, nous contribuons à éloigner les cases noires de la pauvreté. Il y a donc nécessité d’unir nos forces pour agir plus et agir mieux</em>« .</p>
<p>Autre temps fort de la cérémonie,  la remise au chef de service d’urologie du centre hospitalo-universitaire du Point G, le Pr Kalilou Ouattara, de 100 kits qui serviront à la prise en charge d’une centaine de fistuleuses.  </p>
<p><strong>14 juin 2007.</strong></p>
									</div>
																		<hr>
									<!--
									<div class=

À propos de l'auteur

Photo de l'auteur

Afribone Mali est une société privée de droit malien fondée par des spécialistes des technologies de l'information et de la communication.

Lire plus . . .