Partager

Ce programme qui regroupe des partenaires de 13 pays
et intervenant dans 6 secteurs (agriculture/développement rural, VIH/Sida, santé et
nutrition, éducation de base, secteur privé, jeunesse)
vise à renforcer les capacités des organisations
partenaires du Canada et des pays du sud dans leurs
initiatives de développement social et économique, à
contribuer aux stratégies nationales de réduction de
la pauvreté dans les pays ciblés, à accroître les
occasions d’engagement volontaire en coopération
internationale grâce à des formules de volontariat
souples et multidirectionnelles, à favoriser
l’établissement de réseaux internationaux
d’organisations en mesure de créer et de partager
savoir-faire, connaissances et expertises dans
plusieurs secteurs clés du développement humain.

Pour ce qui concerne notre pays, le Mali, le
programme est développé dans deux secteurs
prioritaires : l’agriculture et la santé et s’étend
sur la période 2005-2009. Pour sa mise en oeuvre qui
s’étend sur la période 2005-2009, un plan de travail
annuel comportant essentiellement des activités de
renforcement de capacités des organisations membres a
été élaboré avec 4 enjeux majeurs dégagés dont 3 sont
axés sur les stratégies du PRODESS (l’accessibilité à
des soins de santé de qualité, la participation des
femmes aux organes de gestion des ASACO,
l’accessibilité à une alimentation de qualité et le
partenariat).

Ainsi, à la cérémonie de signature du protocole qui
est la conclusion de l’accord de collaboration entre
le programme UNITERRA et ses partenaires au Mali, le
coordinateur du CECI-Mali a rappelé que c’est en 2003
que deux organisations canadiennes (CECI et EUMC) sans
but lucratif de développement international ont décidé
de créer un programme conjoint d’envoi de volontaires
pour contribuer à la mise en oeuvre des cadres
stratégiques de lutte contre la pauvreté des pays
partenaires et à l’atteinte des objectifs du
millénium. Avant de préciser que cette signature n’est
pas une finalité mais le début de la construction d’un
vaste réseau de partenariat entre AMFEDD, ASDAP, CAFO,
GP/DCF, UTM, Woiyo Kondeye et autres organisations
visant les mêmes buts à travers le monde.

Pour le président du réseau, le professeur Tiémoko
Mallé, la signature du protocole de cette coopération
est le couronnement d’un long processus auquel toutes
les structures signataires ont activement participé.
Selon lui, chaque organisation membre du programme a
élaboré à partir des quatre enjeux un plan d’action
sectoriel sur la période 2006-2009.

Et la réalisation
de ces différents plans qui se fera avec la
participation de tous les membres du programme
permettra de développer une synergie entre les membres
du réseau, d’apporter des solutions ou des débuts de
solution aux 4 enjeux ciblés et de juguler des
contraintes objectives auxquelles les populations de
notre pays et les organisations de la société civile
sont confrontées.

Dans son discours de lancement, Mme l’ambassadrice du
Canada au Mali Louise Ouimet, a remercié le programme
UNITERRA-Mali pour l’associer au lancement du nouveau
programme CECI/EUMC dans le cadre d’UNITERRA qui vient
concrétiser un type de partenariat innovateur dans
deux secteurs d’intervention de la coopération
canadienne à savoir le secteur de l’agriculture et
celui de la santé.

Avant de rappeler que le Canada
intervient au Mali depuis plus de 30 ans. Cette
coopération est assez récente dans le secteur de la
santé. Et plusieurs canaux d’aide sont mis à
contribution pour intervenir dans ce secteur à savoir
le bilatéral, le multilatéral et du partenariat dans
lequel s’inscrit ce projet qui se lance.

Elle a précisé qu’elle est confiante que les
organisations partenaires d’UNITERRA au Mali sauront
acquérir la place qui leur revient dans le cadre des
nouveaux mécanismes d’aide au développement et la
défendre. A cet effet, elle a invité ces oragnisations
partenaires à renforcer leur compétence, capitaliser
et rendre visibles leurs expériences, tisser des liens
au niveau national et international et créer des
réseaux de partenariat à tous les niveaux.
Uniterra regroupe des partenaires de 13 pays et de 6
secteurs d’intervention :
• Burkina Faso : agriculture/développement rural;
VIH-SIDA
• Botswana : secteur privé; VIH-SIDA
• Ghana : agriculture/développement rural ; éducation
de base;
• Malawi : agriculture/développement rural; VIH-SIDA
• Mali : agriculture/développement rural; santé et
nutrition
• Niger : agriculture/développement rural; éducation
de base
• Rép. de Guinée : agriculture/développement rural;
éducation de base
• Sénégal : agriculture/développement rural; éducation
de base
• Népal : agriculture/développement rural; santé et
nutrition
• Sri Lanka : agriculture/développement rural; secteur
privé
• Vietnam : agriculture/développement rural; éducation
de base
• Bolivie : agriculture/développement rural; santé et
nutrition
• Guatemala : agriculture/développement rural;
jeunesse

Dado CAMARA

04 juillet 2005