Partager

Le lancement officiel lundi à Soké par le ministre de l’Agriculture du Projet d’appui au développement rural de Tien Konou et de Tamani (Pader-TKT) s’inscrit dans les perspectives de l’Office riz Ségou (ORS) de reconvertir progressivement ses casiers de la submersion contrôlée à la maîtrise totale de l’eau.

C’est un palier important qui vient d’être franchi par l’Office riz Ségou avec le lancement lundi 17 juin 2013 à Soké par le ministre de l’Agriculture du Projet d’appui au développement rural de Tien Konou.

Fruit d’un partenariat entre la Banque islamique de développement (BID) et le gouvernement de la République du Mali, le Pader-TKT, initié et élaboré en mars 2007 pour près de 15 milliards de F CFA consiste en l’amélioration de la riziculture dans deux des quatre systèmes hydrauliques de l’Office riz Ségou. Il s’agit du système de Dioro (15 167 hectares) et celui de Tamani (9122 hectares). Avec le Pader-TKT, il s’agira de transformer ces zones en maîtrise totale de l’eau.

Les travaux de génie civil du projet dont le premier coup de pelle a été donné par le ministre comprennent le ré-calibrage du canal d’alimentation de Dioro sur 20,7 km, l’aménagement de 1271 ha du casier de Tien Konou en maîtrise totale et le maintien de 500 ha en riziculture de submersion contrôlée, l’amélioration du système hydraulique de 2200 ha de la plaine de Tamani.

Dans le même temps, le Pader TKT prend en compte la construction et l’équipement d’infrastructures socio-économiques. Aussi s’agira-t-il avec le projet d’élever le rendement du riz de deux tonnes à six tonnes à l’hectare en moyenne sur les 1271 ha en maîtrise totale de l’eau.

Dans la composante « travaux génie civil » le lot n°1 est relatif au ré-calibrage du canal principal de Dioro pour une durée de 10 mois hors saison des pluies. En revanche, le lot n°2 porte sur l’aménagement de 1271 ha en maîtrise totale et 500 ha en submersion contrôlée du casier de Tien Konou pour une durée de 18 mois hors saison des pluies.

Le projet va également appuyer l’intensification et la diversification de la production par des actions de vulgarisation, recherche adaptive et des mesures de protection de l’environnement.

Pour le ministre de l’Agriculture, avec le lancement des travaux de génie civil du Pader-TKT, l’Office riz Ségou passe dans les zones d’intervention du projet d’une agriculture aléatoire à une agriculture maîtrisée.

Invitant les bénéficiaires à plus de cohésion autour du projet, Baba Berthé, a exprimé sa reconnaissance aux autorités de la BID pour avoir accepté de financer le projet à plus de 13 milliards de F CFA, le reste étant constitué de fonds propres du Mali. Conçu pour une durée de cinq ans, le Pader-TKT devait arriver à terme en décembre 2013. Mais suite aux différentes tractations, le gouvernement a pu obtenir du partenaire une rallonge de deux ans.

Disposant d’un potentiel rizicultivable de 30 959 ha, l’ORS dépend en totalité du système de submersion contrôlée, qui est tributaire des aléas climatiques. Son DG, Babougou Traoré, a assuré qu’ils tireront avec les producteurs le maximum de profit du précieux investissement qu’est le Projet d’appui au développement rural de Tien Konou et de Tamani.

Mohamed Daou

19 Juin 2013