Partager

Le Centre International de Conférence de Bamako (Cicb) a servi de cadre, hier jeudi 08 mai 2014, à la cérémonie de consécration officielle de lancement officiel l’année 2014 comme « Année international de l’Agriculture Familiale » au Mali. La cérémonie était placée sous la présidence du représentant du Ministre du Développement Rural qui avait à ses côtés M. Ibrahima Coulibaly, Ambassadeur Spécial de la Fao pour l’Aiaf 2014 et président du Cnop et le secrétaire général de l’Apcam ont pris part à cette cérémonie de nombreuses personnes provenant tant du secteur public que privé, mais aussi de divers mouvements associatifs.

En consacrant l’année 2014, comme « Année Internationale de l’Agricutlure, familiale », les différents acteurs au développement entendent s’accorder entre eux, sur les approches et démarches a privilégier pour non seulement promouvoir le rôle, la place et la contribution de l’Agriculture familiale dans l’éradication de la faim et la réduction de la pauvreté, mais aussi pour plaidoyer à la mise en œuvre de véritables politique de développement en faveur de l’agriculture familiale.

Toujours au titre de leurs objectifs les acteurs au développement soutiennent les activités de l’Aiaf, afin de créer une dynamique d’initiatives et d’actions tout au long de l’Aiaf, et angager les différentes parties prenantes à soutenir ces initiatives, créer aussi des dynamiques à différents niveaux (local, national et international) pour soutenir les initiatives de développement de l’Agricutlure familiale, et enfin d’améliorer les propositions d’activités des Op.

Il faut dire qu’au cours de cette cérémonie, il a été mis sur pied un organe qui est l’observatoire national des exploitations familiales et qui, sans doute constituera un outil de prise de décision et un instrument pour mieux servir les exploitations familiales.

« Pour une agriculture cohérente centrée sur l’exploitation familiale paysane », tel est le leitmotiv que se sont données les plus hautes, autorités du pays. C’est pourquoi le Président IBK n’a pas manqué de dire et d’insister, à l’ouverture de la 5ème session ordinaire de l’Agriculture, que « nous devons continuer à promouvoir l’Agriculture familiale ».

M. Ibrahima Coulibaly Ambassadeur Aiaf, a indiqué que “c’est compte tenu de l’importance du rôle que joue cette agriculture familiale dans la réduction de la faim et de la pauvreté que le forum rural a entamé une campagne pour la déclaration de l’Année International de l’Agriculture Familiale (Aiaf). Cette campagne a été portée par 360 organisations de 6 pays à travers le monde et soutenu par 40 États et Gouvernement précisera t-il.

Il faut dire que c’est lors de sa 66e session tenue le 22/12/2011, que l’Onu a proclamé, à travers sa résolution N° 66/222, l’année 2014 comme Année Internationale de l’Agriculture familiale. L’objectif visé par cette proclamation Internationale est de reconnaître à cette activité économique toute la place qui lui est due dans la réduction de la pauvreté et l’amélioration de la sécurité alimentaire à l’échelle mondiale…

A signalé que c’est au cours de cette cérémonie de consécration que Monsieur Ibrahima Coulibaly, président du Cnop et vice président du Roppa), a été nommé Ambassadeur spécial de la Fao pour année de l’Agriculture familiale.

Il faut dire que par sa résolution n° 66/222, l’Onu reconnait clairement que l’agriculture familiale constitue un moyen important pour parvenir à une production alimentaire viable, assurer la sécurité alimentaire et faire reculer la pauvreté. Lors du lancement de la campagne agricole 2014-2015 le Président de la République a annoncé trois mesures fortes et a donné instruction au gouvernement de les traduire dans les faits. Les trois mesures annoncées sont : allocation de 15% du budget national à l’Agricutlure : Faire en sorte que les prix des tracteurs soient vraiment abordables pour les paysans et enfin ramener le prix du sac d’engrais à 11.000 Fcfa au lieu de 12 500 Fcfa.

Quant à Madame la représentante du Ministre du développement rural, elle a rappelé qu’au Mali la loi d’orientation Agricole élaborée par la Cnop, est et demeure le document de référence de toutes les politiques agricoles au Mali depuis 2008. Elle a mis un accent particulier sur l’importance de l’agriculture familiale. Il convient donc de renforcer la promotion de l’Aiaf dans l’esprit de cette Lda dans un espace approprié pour faciliter la mise en œuvre de politiques agricoles en faveur de l’agriculture familiale.

Alpha C. SOW

12 Mai 2014