Partager

L’Alliance Za-Sony-Askia, dénommée « ZASYA LASALTARAY » a tenu son Assemblée Générale constitutive le 12 Août 2012. C’était au centre international de conférence de Bamako (CICB). Cette Assemblée était présidée par Abdourahamane Oumarou Touré.

La situation qui prévaut au Nord Mali depuis quelques mois et ses conséquences désastreuses, insupportables et inacceptables pour les populations sédentaires, des ressortissants des cercles de la zone, organisés en cellules de crise ont décidé de se retrouver en toute responsabilité dans le but de mettre en place une organisation qui se propose de défendre les valeurs identitaires des communautés sédentaires des cercles des régions de Gao, Tombouctou et Mopti et de contribuer à leur plein épanouissement économique et social.

Pour le président de séance, Abdourahamane Oumarou Touré, l’objectif de la présente rencontre est d’éclairer l’opinion nationale et internationale de leur existence en tant qu’entité intercommunautaire, se reconnaissant dans les valeurs de la démocratie, de la laïcité et de la République. Il dira également que la compromission a pris le pas sur le compromis.

Selon lui, le recours aux armes est devenue la forme d’expression la plus prompte pour revendiquer, remettant, ainsi en cause permanemment le développement qui constitue la principale revendication de toutes les rebellions, la revendication territoriale n’apparaissant que quand les opportunités s’y prêtent. « Nous avons décidé de ne plus subir, de ne plus concéder.

Nous avons choisi de sacrifier notre identité et notre poids démographique au nom de la cohabitation pacifique, nous décidons d’affirmer et d’assumer notre identité et nous imposer comme majorité démographique », a souligné Abdourahamane Oumarou Touré.

Ainsi, l’Alliance compte s’imposer dans le champ des acteurs pour réparer les erreurs et injustices du passé en exigeant la participation des communautés à toutes actions engagées ou posées en leur nom. Il s’agit également de la négociation, la forme d’administration, le développement de l’Homme et de son espace etc. Par ailleurs, l’alliance des dynasties exige la relecture de tous les textes relatifs aux collectivités territoriales : communes, cercles et régions du Mali pour permettre une meilleure organisation des populations qui tiendra compte des intérêts des minorités tout en respectant ceux de la majorité démographique.

Ousmane Baba Dramé

Le Républicain du 14 Août 2012