Partager


Le vendredi dernier, le ministre de la santé, Oumar Ibrahim Touré, a reçu son homologue des USA avec qui il a procédé, à Koulikoro, au lancement officiel de la campagne de pulvérisation intra domiciliaire (PID), un programme financé par l’Initiative Bush de lutte contre le paludisme

A travers le projet « Initiative du président Bush pour la lutte contre le paludisme », les Etats Unis d’Amérique apportent un appui considérable aux Etats africains les plus exposés à la menace de la malaria.

L’objectif de ce programme est de réduire à hauteur de 50% le taux de cette maladie qui tue aujourd’hui 3 000 enfants par jour en Afrique, soit un enfant toutes les secondes. Pour y parvenir, l’Initiative qui s’étale sur une durée de 5 ans se propose d’atteindre 85% des groupes les plus vulnérables que sont notamment les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes.

Les stratégies choisies sont la vulgarisation des Moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée (MILD) et la pratique de la pulvérisation intra domiciliaire dont le lancement justifie le déplacement en terre malienne du ministre de la santé et des services humains des USA, Mike Leavitt, accompagné pour la circonstance du coordinateur de l’Initiative Bush, l’Amiral Tim Ziemer et le Dr Julie Gerberding, directrice du centre de contrôle et de prévention des maladies, une structure relevant du département américain en charge de la santé et des services humains.

Mike Leavitt s’est rendu avec Oumar Ibrahim Touré à Koulikoro où ils ont officiellement procédé au début des opérations de pulvérisation qui, pour cette phase test, ne concerneront que les cercles de Koulikoro et de Bla dont toutes les familles seront traitées dans les 6 à 9 mois à venir.

C’est au quartier de Koulikoro plateau II, précisément dans la famille de Bassoumana Koné que les deux ministres ont procédé à la pulvérisation de la première chambre.

Un geste qui consacre ainsi le lancement officiel de la campagne pilotée au Mali par le Centre international de recherche triangulaire qui a déjà formé 42 chefs de poste médicaux et 2000 relais en IEC/ PID. Par la suite, la délégation s’est rendue au niveau du site de désinfection du matériel, endroit spécialement aménagé pour le rassemblement et le nettoyage du matériel d’intervention.

Le programme de la visite du ministre Mike Leavitt s’est poursuivi au niveau de la Faculté de Médecine, de pharmacie et d’odontostomatologie (FMPOS) où les deux ministres ont visité les installations du laboratoire et échangé avec le personnel du centre de recherche et de formation contre la malaria (MRTC), piloté par le Professeur Ogobara Doumbo.

Le clou de cette journée bien remplie a été la conférence animée par Mike Leavitt. Les questions des étudiants, chercheurs et professeurs de la FMPOS ont, essentiellement porté sur l’avenir de la recherche, son financement et ses orientations, la diversification de l’aide et la mise sur pied d’un programme de recyclage au profit des agents de la santé à travers la création de centres d’application qui permettraient de leur apporter un enseignement complémentaire en vue d’améliorer sensiblement les résultats sur le terrain.

Le ministre Oumar Ibrahim Touré, a rassuré les chercheurs de la FMPOS sur l’intérêt que son département accorde à la recherche et les a rappelés la tenue prochaine à Bamako, du forum mondial sur la promotion de la recherche dans le domaine de la santé.


OUMAR DIAMOYE

18 Aout 2008