Partager

Samedi, à Sogoninko, le coup d’envoi des travaux de la deuxième phase du projet de système d’égout et de drainage des eaux a été donné par le maire du district de Bamako, Moussa Badoulaye Traoré.

Souleymane Dagnon, maire de la Commune VI, responsables municipaux ainsi que notabilités du quartier, étaient présents.

Ce projet, lancé par la mairie du district de Bamako, en partenariat avec les « Villes Unies », une organisation regroupant Genève, Lyon et Bamako qui en assure actuellement la vice-présidence, va bénéficier à 110 familles de la Commune VI, puis par la suite, s’étendra à toutes les autres communes du District.

L’insalubrité qui prévaut dans nombre de quartiers de notre capitale, est surtout le fait du manque de système d’égout et de drainage des eaux.

Initiatives pour changer la situation se multiplient. Ainsi, au nombre de celles-ci : le projet de réalisation de mini égouts, de pavage et de drainage des eaux en Commune VI.

« Villes Unies » a comme objectifs, de renforcer la lutte contre la pauvreté et le paludisme dans le district de Bamako par des actions de salubrité.

D’un coût de 400 millions de Fcfa, la seconde phase du projet sera financé par l’État malien à hauteur de 261 millions de Fcfa tandis, par « Villes Unies » à hauteur de 133 millions de Fcfa et par les populations bénéficiaires à hauteur d’un peu plus de 4 millions de Fcfa.

Durant cette deuxième phase, 2124 mètres linéaires de mini égouts et le pavage des rues 108 et 111, le creusement d’un caniveau de 358 mètres et 904 mètres linéaires de mini égouts sur la rue 146, seront réalisés.

Dans un premier temps, 110 familles seront branchées sur les réseaux de mini égouts, puis, le système permettra l’acheminement des eaux usées domestiques vers un bassin de traitement. Deux stations d’épuration seront construites pour assurer le traitement des effluves.

Dès sa première phase, les populations bénéficiaires ont montré un vif intérêt pour ce projet de réalisation de mini égouts, de pavage et de drainage des eaux usées, qui a permis d’assainir certains quartiers de la Commune VI dont Sogoninko par la construction de réseaux de mini égouts et de fosses septiques avec puisards.

Sogoninko a été choisi comme quartier pilote, car le problème de gestion des eaux usées se pose avec acuité dans ce quartier, où aucun système d’évacuation n’existe.

Eaux usées sont directement déversées dans les rues à travers des saignées effectuées dans les murs de clôture. La nature du sol, rocheux, complique la situation, car elle empêche toute infiltration et épuration naturelle.

A l’instar des ouvrages de la première phase du projet, les nouveaux équipements et les infrastructures qui seront mis à la disposition des populations, permettront de lutter contre la prolifération des moustiques et autres vecteurs de maladie, et d’améliorer le cadre de vie de ses administrés, a assuré Souleymane Dagnon, maire de la Commune VI.

Quant au maire du District, lui, a lancé un appel à l’endroit des bénéficiaires à veiller à l’entretien et la bonne gestion des ouvrages qui participent à leur bien-être.

29 août 2006.