Partager

amour.jpg

Une femme peut craquer complètement pour un homme aux yeux duquel elle ne représente pas grand chose. Il n’y a rien de plus embêtant et de plus frustrant qu’aimer et de ne pas être aimé en retour. Aimer c’est ce qu’il y a de plus beau, aimer c’est monter si haut. Aimer, un mot si noble et profond, si sincère et fantastique, si doux et captivant. Combien d’entre nous avons déjà complètement craqué pour un mec ou une fille qui se souvient à peine de notre prénom?

Souvent l’être aimé reste de l’ordre du simple fantasme, sans qu’on n’aille au -delà. Dans ce cas la femme ne cherche pas trop a connaître cette personne et elle continue sa petite vie. Elle se rend donc compte que dans ce cas il s’agit souvent d’une simple attirance physique. Elle ne va pas au delà des apparences.

Le plus beau de l’Amour, c’est d’aimer sans être aimé Une pensée sur laquelle on peut méditer. Mais peut-on être heureux (se) sans rien avoir en retour, ou en recevant simplement une affection amicale ? D’une manière ou d’une autre tout le monde a connu , dans sa vie, un amour particulier dans l’enfance.

Cela a duré un moment. Ce sentiment persiste pour toujours. L’on vit un amour où l’on aime sans être aimé. Mais au bout de cet amour où l’on se sens si seule, si délaissée peut éclore NOTRE bonheur. Et pourtant celle qui aime ne reçoit pas ce qu’elle espérait.

Comment ? Il suffit de trouver une définition partielle de ce qu’est l’Amour et vous comprendrez que L’amour c’est partager, c’est tout donner, c’est un sourire, une confiance, la fidélité, l’attention, la simplicité. l’amour c’est l’espoir.

C’est en un mot ce que l’on éprouve pour une seule personne sans que rien ne daigne l’effacer, ni la distance, ni les alentours, ni le temps, ni la douleur.

Parfois les sentiments vont au delà de l’apparence. Peu à peu on cherche à connaître celui ou celle pour qui notre coeur chavire. Cela nous renvoie à la situation amour /amitié.

En effet dans le cas d’un amour en sens unique celle qui éprouve cet amour souffrira de cette situation on ne peut plus ambiguë. Elle ne peut pas bâtir une amitié sur les bases d’un amour impossible. Ces amitiés ne sont que de vaines illusions. L’amoureuse s’enferme dans une sorte de cercle vicieux, tout en interprétant les faits et gestes de celui qu’elle aime. Une simple tape dans le dos ou une main frôlée peut devenir un signe. Une parole gentille ou une attention peut faire croire au grand amour alors qu’il n’en est rien.

Nous ne pouvons pas demeurer dans le vrai, comme les habitants de la caverne. Nous nous contentons de nos ombres et refusons de remonter vers la difficile lumière où la vérité ne peut que nous brûler les yeux. Si parfois les sentiments changent entre temps, il ne faut pas passer par l’amitié, le mieux est d’oublier.

Aminata Bintou Sow nous révèle son calvaire. « J’ai connu cette situation d’aimer et de ne pas être aimée. Et je ne la souhaite à personne, car j’en souffre encore » Notre interlocutrice pense que l’amitié et l’amour doivent toujours être partagés. Ces sentiments ne doivent pas se muer en un amour en sens unique. Mieux vaut oublier et repartir sur d’autres bases. Il n’est certes pas exclu d’être l’ ami de quelqu’un que l’on a aimé. Mais tant que les sentiments persistent, tant que cette petite flamme est encore là, il ne faut pas entrer dans cet engrenage. La jeune Bintou trouve que la vie est bien trop courte pour perdre la tête dans des histoires d’amour impossibles. « Vivez et faites de votre vie ce que vous voulez sans vous enfermer dans cette douloureuse manoeuvre où nul n’est sûr de sortir indemne » dit -elle.

AUCUN ESPOIR

Le calvaire de l’amour secret semble le lot de plusieurs jeunes filles. « Je sais ce qu’est l’amour en sens unique, puisque je vis actuellement en plein dedans. Je le confirme, il est horrible » soutient Kadiatou Diarra. En effet cette bonne dame endure une souffrance qu’elle est incapable d’exprimer à souhait. « J’ai d’abord été victime de changements d’humeur. j’avais l’impression de devenir folle. A présent je me suis calmée. Je ne pense plus être amoureuse de « lui ». Mais en revanche je suis actuellement vidée de toute sensibilité » dit- elle triste.

L’étudiante Adama Sangaré ne sait pas sur quel pied danser en ce moment. « je suis amoureuse folle de mon voisin de classe. Dès que je le croise mon souffle est coupé. Le pire est que je ne sais pas pourquoi je continue à m’accrocher alors qu’il ne me considère même pas » dit-elle. Mlle Sangaré pense qu’il n’y a aucun espoir. Malheureusement elle ne sait pas comment s’en sortir. Elle juge la situation alarmante.

Sa camarade de classe Alima Cissé estime tout ceci relève du baratin. Elle prône la simplicité du coeur.
L’étudiante Bintou est d’avis qu’il n’y a rien de pire dans la vie que de fantasmer pour quelqu’un qui ne te connait pas, qui ne te considère pas.  » Croyez moi, c’est la punition la plus dure que la vie peut nous réserver. Je préfère mille fois être mal aimée que de n’être pas du tout aimée« .

Que pensent les jeunes hommes des filles qui aiment sans être aimées ?


Seydou Diarra
juge que c’est un faux problème. Il traite les intéressées de malades mentales. Elles auraient plutôt besoin d’un psychologue. Que faire avec quelqu’un qu’on aime à la folie et qui est très froid et distant ?Il arrive souvent qu’on amorce une relation amoureuse sur des bases aussi fragiles.

Comment comprendre qu’une personne soit prête à s’investir intensément alors que tous les indices lui signalent que la relation n’a aucune chance réelle de survie ? De toute façon ce n’est pas en examinant ou en interprétant le comportement de l’autre qu’on peut trouver la réponse.

C’est en examinant ce que nous investissons dans la relation malgré les signes clairs que nous donne la réalité. Il faut arriver à déceler quelles sont les vertus magiques que nous accordons à la personne choisie pour arriver à comprendre ce qui nous anime vraiment.

Dans chacune de ces situations, c’est d’abord sur un retour à soi-même que repose la solution. Plutôt que de céder à la forte tentation d’examiner le comportement de l’autre. La satisfaction de nos vrais besoins est une priorité. Mais cette identification n’est pas une tâche facile.

Mariam A. Traoré

14 mars 2008.