Partager

Lamine Sow, un jeune Sénégalais s’apprête à sortir un film de 18 épisodes sur le vécu d’une fille appelée Aminata. En co-production avec Africable, le film sera bientôt sur le petit écran. De passage à Bamako, nous l’avons rencontré pour qu’il nous parle du film. Interview.


Les Echos : D’où vous vient l’idée de tourner un film ?

Lamine Sow : L’idée m’est venue il y a trois ans quand j’ai écrit le scénario. J’ai été très occupé dans mes projets humanitaires (un film sur la pauvreté), une émission de téléréalité (talent caché) et les folies de bijou donc au final, Aminata n’est pas mon premier coup.

Les Echos : Pouvez-vous nous donner le synopsis sinon le résumé de ce feuilleton, le nombre d’épisodes ?

L. S. : Aminata est une jeune fille de 20 ans, très pauvre, très belle et très ambitieuse. Elle essaye de tout faire pour réussir. Elle préfère l’argent à l’amour. Le concept est une réalité dans notre société du moins en Afrique en général. La première saison comporte 18 épisodes. Les acteurs sont hétéroclites, il y a une majorité de Sénégalais, il y a aussi des Français, des Italiens. Je compte diversifier les acteurs dans les saisons à venir avec notamment des acteurs des pays de la sous-région. Les scènes se déroulent à Dakar et sur la petite cote à Saly, qui est une station balnéaire.

Les Echos : Quel genre de partenariat qui vous lie à Africable ?

L. S. : Je suis en co-production avec Africable dans le cadre du film.

Les Echos : Comment vous êtes venu dans le téléfilm ? Avez-vous un profil de cinéaste ou d’artiste ?

L. S. : Les deux. J’aime être acteur, parolier, scénariste, j’aime l’art en général. Mon plus grand rêve c’est de faire une exposition de photos.


Les Echos : Est-ce que le tournage est terminé et quand est-ce que les téléspectateurs d’Africable verront le nouveau produit ?

L. S. : Oui la première saison est terminée. Pour la diffusion, ce sera pour bientôt.

Les Echos : Pensez-vous le vendre à d’autres chaînes ou est-ce une exclusivité Africable ?

L. S. : Non ! On pense faire la distribution dans les pays francophones comme la série est tournée en français.


Propos recueillis par

Abdrahamane Dicko

18 Décembre 2008