Partager

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a affirmé que l’Algérie « n’acceptera jamais une remise en cause de l’intégrité territoriale du Mali » au lendemain de la proclamation par des éléments armés de l’indépendance d’une partie de ce pays frontalier avec l’Algérie. « Nous sommes pour une solution qui passe par le dialogue. L’Algérie n’acceptera jamais une remise en cause de l’intégrité territoriale du Mali », a indiqué le chef de l’exécutif algérien, dans un entretien paru vendredi dans le quotidien français Le Monde. Tout en jugeant la situation « très préoccupante », il a soutenu que cela représente un « foyer de tension important » aux frontières algériennes, et qui a plusieurs dimensions. « Il y a d’abord un problème entre les gens du Nord, les Touareg, et l’autorité centrale au Mali, lié au sous-développement et à la faiblesse d’un Etat à prendre en charge toute la problématique de son territoire », a expliqué M. Ouyahia. « Nous sommes pour une solution qui passe par le dialogue. L’Algérie n’acceptera jamais une remise en cause de l’intégrité territoriale du Mali », a-t-il affirmé. El Watan avec APS