Partager

Trois enfants sont morts en Chine après avoir bu du lait maternisé frelaté, contaminé à la mélamine, qui a rendu malades à des degrés divers 6.244 autres enfants, selon un nouveau bilan officiel annoncé mercredi. Si 4.917 enfants n’ont souffert que de symptômes légers, 1.327 sont toujours hospitalisés, dont 158 « avec de graves défaillances rénales« , a précisé le ministre de la Santé Chen Zhu, lors d’une conférence de presse. Toutefois, 94 enfants parmi ces 158 cas graves « sont dans un état stable« , a ajouté le ministre. L’enquête déclenchée au niveau national la semaine dernière, après que le scandale eut touché une première entreprise, Sanlu, a ensuite montré qu’il n’était pas circonscrit mais concernait 22 compagnies et, au total, 69 marques de lait pour bébé produites sur tout le territoire chinois. Le ministre à la tête de l’Administration en charge du contrôle de qualité, Li Changjiang a tenu mercredi à souligner que « tous les produits fournis aux JO et aux jeux paralympiques étaient entièrement sûrs » lors de la conférence de presse commune avec Chen Zhu