Partager

Un mois après l’attaque du centre commercial Westgate revendiquée par les shebab somaliens, la menace de nouveaux attentats reste élevée en Afrique de l’Est, notamment en Ouganda où la police appelle à la vigilance. Cette mise en garde intervient après un message d’alerte émis jeudi par les Américains: leur ambassade à Kampala a dit « évaluer des informations selon lesquelles une attaque du style du Westgate pourrait intervenir bientôt à Kampala ».L’ambassade n’a fourni aucune indication supplémentaire sur le moment ou le lieu exact d’une possible opération. Mais dans les rues de Kampala, la sécurité était renforcée.A l’entrée du Garden City, l’un des principaux centres commerciaux de la ville, de nombreuses voitures attendaient aux contrôles de sécurité. Les véhicules étaient passés au peigne fin et leurs occupants fouillés. Des policiers lourdement armés patrouillaient. – L’Ouganda, plusieurs fois menacé de représailles par les shebab, a déjà été durement frappé par une attaque des islamistes: en 2010, un double attentat le soir de la Coupe du monde de football, revendiqué par le mouvement affilié à Al-Qaïda, avait fait 76 morts à Kampala.Dès l’attaque du Westgate, le Burundi, lui aussi plusieurs fois menacé par les shebab et où les Etats-Unis mettent régulièrement en garde contre le risque d’attaques, avait également annoncé avoir renforcé ses contrôles de sécurité, alors que les Burundais craignaient d’être les prochains sur la liste et commençaient à demander à leur gouvernement de retirer le contingent déployé en Somalie. AFP.