Partager

En plus de la réalisation de la nouvelle zone industrielle de Dialakorobougou, non loin de Sénou, le PASC entend apporter sa marque à l’aéroport de Bamako-Sénou. Le nouvel aéroport qui verra bientôt le jour est conçu selon le style soudano-sahélien. Il vise à augmenter la capacité d’accueil de notre pays enclavé au coeur de l’Afrique de l’Ouest, sans débouché sur la Mer. C’est cet enclavement du Mali qui fait de l’aéroport de Bamako-Sénou un lieu d’engorgement d’avions, de marchandises et même de personnes. Face également à l’état très mauvais de nos routes, l’avion est le moyen de transport le plus sollicité.

PLUSIEURS FOIS RENOVE

L’aéroport international de Bamako-Sénou, vieille de plus de 40 ans a été rénové à plusieurs reprises. La dernière rénovation de cette infrastructure vitale dans le désenclavement du Mali et l’exportation des productions nationales remonte au 23ème Sommet des Chefs d’Etat Africains et de la France que le Mali a abrité du 03 au 04 décembre 2005. Le Comité National d’Organisation du Sommet Afrique/France (CNOSAF) avait procédé à l’agrandissement de la piste d’atterrissage, à l’aménagement du parking auto età la réfection du salon d’honneur et des salles d’attente. La rénovation annoncée par le Projet d’Appui aux Sources de Croissance couvrira également l’agrandissement de la piste d’atterrissage et d’autres travaux. Au finish, le nombre de passagers enregistrés à l’aéroport de Bamako-Sénou en 2005 qui était de 516.000 environ passera à plus d’un million de passagers
à l’horizon 2015.

DES BALANZANS A LA PLACE DES PALMIERS

Après la projection d’un film sur le gigantesque projet de rénovation de l’aéroport de Bamako-Sénou, le président de la République M. Amadou Toumani Touré, en réagissant au plan qui prévoit des plantes de palmiers à l’entrée de l’aéroport en provenance de la ville de Bamako, ATT a affirmé que s’il avait été consulté, il aurait préféré des pieds de Balanzan à la place des
palmiers.

Pourquoi donc le Balanzan ? Le Balanzan est un arbre mytique
caractéristique de la région de Ségou ; pendant la période
hivernale, cet arbre perd ses feuilles et ses fleurs, et ce n’est qu’en période chaude et sèche que les fleurs et les feuilles du Balanzan apparaissent. C’est peut être pour cette raison que le président ATT propose des Balanzan à la place des palmiers.

Daba Balla KEITA

13 juillet 2006