Partager

Après les communales du 26 avril, l’heure est aux négociations pour former les bureaux des conseils communaux.

C’est ainsi que, dès le 28 avril, l’ADEMA représenté par Soumeylou Boubèye Maïga, le RPM par Bakary Konimba Traoré et le CNID par Me Ibrahim Berthé se sont rencontrés au siège de la section RPM de la commune III pour «mettre au point et sceller un engagement de gérer la commune III ensemble dans la confiance réciproque. Cette alliance pour gérer la commune III consolide le fait partisan et constitue un noyau central de 22 élus sur 37».

Dans la nuit du jeudi 30, une autre rencontre s’est déroulée au même siège du RPM. Cette fois-ci, les abeilles étaient représentées par Modibo Diallo, les Tisserands par Ibrahima Bomboté et le parti du soleil levant par Me Ibrahim Berthé. Dans la plus grande discrétion, ils se sont compris sur le partage des postes. Ainsi, l’ADEMA aura le maire, le 1er adjoint sera pour le RPM, le 2ème adjoint pour le CNID.

Les trois autres sièges restants seront partagés entre les abeilles et ceux qui s’ajouteront éventuellement au noyau central.

Sur les 10 centres secondaires, les Rouges et Blancs auront 5, le RPM 2, le CNID 1 et les deux autres seront proposés pour «l’ouverture». Au niveau du Conseil du District, la répartition est ainsi faite : ADEMA (2) RPM (1) et CNID (1).

En commune III, ce trio respectivement représenté par Cheick Mohamed Thiam, Papa Ibrahim Diouf, Modibo Kadjoké et le représentant de l’UDD, Drissa Sangaré ont également signé une plate- forme d’alliance, le vendredi 1er mai, au siège des Abeilles de la Commune III. Elle s’articule autour de trois principaux points : s’engager ensemble pour une meilleure gestion de la commune II dans un cadre uni et solidaire, respecter scrupuleusement les engagements pris, s’engager pour une gestion saine de la commune.

Le quatrième point est purement politique et il est ainsi intitulé : «cette alliance reste ouverte aux autres formations politiques de la commune II».

Dans son allocution, Cheick Mohamed Thiam a vigoureusement dénoncé la gestion du maire sortant qu’il considère comme catastrophique : «les cinq dernières années ont constitué un recul pour notre commune. Désormais, les partis politiques qui s’allient aujourd’hui devant Dieu et les hommes pour une meilleure gestion de la commune vont créer un cadre de concertation dans lequel les Etats-majors auront leur mot à dire dans la gestion de la cité. Nous demandons aux élus de ne pas confondre leurs poches et l’intérêt de la population».

En outre, il a laissé entendre que l’ADEMA soutiendra le RPM en C.IV et que les abeilles ne s’allieront jamais avec des Indépendants.

Modibo Kadjoke a, pour sa part, laissé entendre que le CNID est avec le PASJ. «Nous soutiendrons l’ADEMA en C.III, à Nara, Ségou et Mopti. Chaque fois que nous pouvons soutenir l’ADEMA, nous le ferons en fonction des réalités locales» a-t-il déclaré.

Chahana TAKIOU

04 Mai 2009