Partager

L’information a été donnée avant-hier, mardi, au QG de campagne du candidat Modibo Sidibé. Une rencontre d’information avait réuni les Secrétaires Généraux des Cellules AAFIMS (Association des Amis Fidèles aux Idéaux de Modibo SIDIBE) des VI Communes du District de Bamako et de la ville de Kati. L’objectif étant de faire le point des activités et de dégager les perspectives afin d’assurer la victoire à Modibo Sidibé.

Très engagés, les Secrétaires Généraux des Cellules AAFIMS ont pris d’assaut le QG de campagne. Mme Fofana Fily TRAORE, Coordinatrice Nationale de l’AAFIMS a, dans son intervention, fait un bref rappel historique des activités menées par son Association. Une Association qui a vu le jour en 2008 avec pour objectif de soutenir les actions et idéaux de Modibo Sidibé. En juillet dernier, c’est la même et la seule Association qui a remis à Modibo Sidibé un appel à candidature.

Celui-ci a répondu favorablement le 17 janvier dernier dans une déclaration à la presse. Ce qui fut un motif de satisfaction pour l’Association. En effet, la Conférence Nationale qui a regroupé en juillet dernier les délégués AAFIMS venus de toutes les régions du Mali, de Kayes, à Kidal, de Diboly à Tamarassett, avait remis à Son Excellence Modibo Sidibé un Appel à Candidature. Stratège redoutable, Modibo Sidibé s’est contenté à l’époque dire: «J’ai compris, je vous répondrai».

«Aujourd’hui, nous militants AAFIMS sommes plus que jamais comblés !

Après de longes attentes, jour pour jour, au bout de six (6) mois deux (2) semaines, l’AAFIMS est honorée. L’ancien Premier Ministre Modibo Sidibé qui nous avait reçus dans son salon le 3 juillet 2011, a enfin accepté notre demande, exprimant ce 17 janvier, qu’il a décidé de soumettre avec humilité, confiance, sérénité et détermination sa candidature à la Présidence de la République du Mali, lors de la présidentielle du 29 Avril 2012.», a dit Mme Fofana Fily TRAORE. Ce, après avoir souhaité la tenue d’élections libres et transparentes en cette année électorale.

Et la Coordinatrice de poursuivre : «Hier comme aujourd’hui, nous serons avec lui, devant lui, avec le peuple malien dans les villages et hameaux pour lui expliquer le changement que cet homme pourra apporter, tant à la démocratie qu’au cadre de vie de l’ensemble des Maliens, de l’intérieur comme de l’extérieur. Oui ! L’engouement pour la déclaration de candidature de l’ancien Premier Ministre Modibo SIDIBE va de pair avec la diversité des acceptions qu’on lui prête. Diversité qui explique d’ailleurs son acceptation par le peuple malien dans sa diversité».

Modibo, une réponse aux préoccupations des Maliens

D’après la Coordinatrice de l’AAFIMS, par analogie avec les phénomènes économiques, un analyste politique disait que «l’espace public politique peut être en effet compris comme un «marché» dans lequel «l’offre» politique constituée de «producteurs» ou «d’entrepreneurs politiques», est confrontée à la demande sociale. L’électeur/ consommateur «achète» les biens et les prestations publics proposés par les entreprises politiques.

C’est pourquoi, dit-elle, l’électeur malien déterminera son choix en appréciant la pertinence des diverses réponses politiques apportées par l’offre à une série de problèmes qu’il juge prioritaires. «Oui Modibo ! C’est parce que nous vous savons compétent, discret, travailleur et capable d’apporter des réponses politiques aux MAUX qui minent la société malienne que nous avons jeté notre dévolu sur vous.

C’est parce que cela est une réalité tangible et que vous avez «LES MAINS PROPRES», après 30 ans au service du Mali, que les Maliens vous diront «OUI», le 29 avril prochain, AAFIMS au-devant !», martèle Mme Fofana Fily TRAORE.

L’AAFIMS honoré par Modibo Sidibé

Visite surprise ou simple coïncidence ? Dans tous les cas, le candidat lui-même a rendu visite aux membres de l’Association en pleine réunion. Modibo Sidibé a remercié tous les militants de l’AAFIMS présents et ceux de l’intérieur du pays de leur engagement. «Je vous remercie. Ce que vous faites est bien. J’ai parcouru l’intérieur du pays, j’ai vu que vous avez travaillé sur le terrain. J’ai sillonné tous les cercles- et l’AAFIMS est présente partout. Cela me réconforte», a dit Modibo Sidibé. Avant d’exhorter les uns et les autres à ne pas céder aux provocations et à travailler davantage sur le terrain.

Faisant le bilan des activités menées, Mme Fofana Fily TRAORE, après avoir salué le travail abattu par les observateurs relais qui ont sillonné les 49 Cercles, a fait remarquer qu’à la date du mardi 7 février, on compte 10 024 Cellules AAFIMS à travers le pays. A côté de ce travail d’implantation et de validation des Cellules, l’AAFIMS a aidé 4 056 électeurs à se faire recenser sur les listes électorales. «Aujourd’hui, tous ont leur cartes jaunes», a-t-elle précisé.

A noter que l’AAFIMS doit poursuivre sa mission d’implantation de nouvelles cellules dans les quartiers, villes, villages et hameaux de cultures du Mali. C’est du moins la consigne donnée à la rencontre de mardi dernier aux membres. Tous, sans exception, travaillent avec leurs propres conviction, non pas pour l’argent comme c’est le cas dans les camps de certains candidats.

Il est utile de préciser qu’on notait la présence de M. N’DIAYE de Kalaban-Coura, un cadre dévoué à la cause de Modibo SIDIBE.

Boubacar KANTE

Le Progrès du 09 Février 2012