Partager

La télévision de l’opposant gabonais André Mba Obame (TV+) a été à nouveau la cible d’une attaque de la part d’inconnus dans la nuit de mardi à mercredi, qui a fait un blessé, a affirmé mercredi à l’AFP son rédacteur en chef Ismaël Obiang. « Vers trois heures du matin, un groupe de six personnes s’est introduit dans l’immeuble qui abrite TV+, ils ont séquestré l’un des vigiles, lui ont mis un coup de marteau sur la tête, l’ont poignardé dans le dos puis ligoté », a déclaré M. Obiang, affirmant que les assaillants n’avaient pu entrer dans les locaux de la télévision. « On nous a signalé qu’un groupe, probablement le même, avait tenté de pénétrer sur l’autre site de TV+ (situé dans un quartier non loin du premier), mais la sécurité y étant renforcée depuis la dernière attaque », a-t-il raconté. Le ministre de l’Intérieur Jean-François Ndongou a exprimé sa « préoccupation », annonçant qu’il allait « ouvrir une enquête sur ces supposés actes de violence ». Dans la nuit du 15 au 16 août déjà, après qu’une manifestation organisée par le parti d’André Mba Obame, l’UN, dissoute par les autorités en 2011, eut dégénéré en violences, l’émetteur de TV+ avait été incendié. Durant les législatives de décembre, TV+ avait également cessé d’émettre suite à un « sabotage ». Lors des élections de 2009, l’émetteur de la station avait été mitraillé dans des conditions encore non élucidées. AFP