Partager

La Suisse a bloqué de nouveaux avoirs appartenant à l’ancien président égyptien Hosni Moubarak et à son entourage, qui s’élèvent désormais à près de 700 millions de dollars (576 millions d’euros), ont annoncé les autorités. « Ce chiffre comprend des blocages effectués sur la base de la règlementation du Conseil fédéral (gouvernement, ndlr), de la procédure pénale nationale et des demandes d’entraide en cours », a précisé la porte-parole du Ministère public de la Confédération (MPC, procureur), Jeannette Balmer, dans un courriel, confirmant des informations parues dans les médias suisses. Elle n’a toutefois pas donné plus de précisions sur les valeurs bloquées. Jusqu’à présent, Berne avait bloqué quelque 410 millions de francs (320 millions d’euros) sur des comptes bancaires en Suisse. La justice suisse a élargi son enquête sur les avoirs égyptiens bloqués dans la Confédération, car elle soupçonne désormais une possible « organisation criminelle », « en plus des soupçons de blanchiment d’argent ». En plus de sa propre enquête, la justice suisse exécute les demandes d’entraide judiciaire. Le MPC en a pour l’instant reçu trois de la part des autorités égyptiennes, selon Mme Balmer. AFP