Partager


Des moules offerts par l’ambassade de Chine et la Coopération Suisse pour la fabrique de la craie, 3 millions de FCFA octroyés par des généreux donateurs dont la Fondation pour l’Enfance, voilà la moisson tirée de la soirée de solidarité organisée le mercredi 5 septembre par la Société de production des aveugles du Mali pour la relance de son unité de craie.

La Société de production des aveugles du Mali (SOPRAM) créée en 1988, par l’Union Malienne des Aveugles (UMAV) traverse depuis 2005 une grave crise.

En effet, cette structure spécialisée dans la fabrique de craie et des serpillières a été mise sur les fonts baptismaux pour faciliter l’insertion socioéconomique des non voyants à travers la formation professionnelle et l’accès à l’emploi.

Cependant, suite à une forte concurrence du marché, la craie importée sur le marché locale coûte moins chère et est de qualité meilleure que celle produit par la SOPRAM. C’est pourquoi, cette société a presque perdu l’un de ses principaux clients à savoir le ministère de l’Education nationale.

Ensuite, faut-il le souligner, les moules de la société destinés à la fabrique de la craie sont dépassés. Ces différents facteurs ont entraîné l’entreprise dans une situation critique. « Les employés de la société, une cinquantaine, sont à 15 mois de salaires impayés « , a précisé le président de l’Union malienne des aveugles.

C’est pour relancer ses activités, que la SOPRAM a organisé, un dîner-gala de solidarité le mercredi 5 septembre à l’Hôtel Sofitel de l’Amitié.

Ce dîner, présidé, par l’administrateur délégué de la Fondation pour l’Enfance, Dramane Ouattara, représentant, la première dame, Mme Touré Lobbo Traoré, a enregistré la présence d’un parterre de personnalités. Au nombre desquelles, des diplomatiques, des hommes d’affaires…

C’est ainsi qu’on pouvait noter la présence de l’ambassadeur de la Chine au Mali, du consul honoraire de la Suisse, du président de l’Association malienne des personnes handicapées, Ismaïla Konaté, du directeur du Fonds de solidarité national, Adama Diarra, pour ne citer que ceux-là.

Des dons en nature et en espèces remis à la société

Cette soirée de solidarité était animée par une brochette d’artistes, dont Naïni Diabaté et Baba Salah. Pour la cause, l’ambassade de Chine et la coopération Suisse ont offert des moules pour la fabrique de la craie, l’Administrateur délégué de la Fondation pour l’Enfance, a remis une enveloppe d’un million de FCFA au nom de la première dame.

Islamic Relief (représentation-Mali) à travers son directeur, a fait un don alimentaire d’une valeur de 650 000 FCFA. Ces différentes contributions ne tiennent pas compte du prix d’entrée à la soirée qui s’élevait à 50 000 FCFA le couple.

Pour le président de l’Union malienne des aveugles, Moumouni Diarra, « les fonds tirés de la soirée permettrons d’acheter de la matière première pour relancer les activités de la société et serviront également à absorber une partie des salaires impayés des employés ».

Une tombola a été organisée pour la circonstance. Au tirage au sort, c’est une vingtaine de personnes qui ont été récompensées par des téléphones portables, offerts par Orange-Mali et des bouquets satellitaires par Multicanal.

Souhaitons que ces différents dons permettront de donner une bouffée d’oxygène à la SOPRAM, pour faire faire face aux exigences du marché et récupérer ses clients au grand bonheur des nombreux aveugles.

En tous cas, l’espoir est déjà permis pour la relance des activités de la société.

Kassoum THERA

07 septembre 2007.