Partager

La fête de la Saint-Valentin est-elle une arnaque pour forcer les amoureux à échanger des roses, chocolat et factures salées de restaurants? Ou tout simplement un complot pour mieux casser le moral des célibataires?

Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux.
Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuve d’amour ainsi que des roses qui sont l’emblème de la passion amoureuse.

A L’ORIGINE

La fête de l’église catholique, jour de la Saint-Valentin ne serait pas été associée avec l’amour romantique avant le moyen âge. La fête est maintenant associée plus étroitement à l’échange mutuel de “Billets doux” ou de valentin illustrés de symboles tels qu’un coeur ou un cupidon ailé. Les échanges de cartes de voeux sont intervenus après l’envoi de billets au XIXème siècle.

Selon les estimations, environ 1 milliard de cartes sont expédiées chaque année à l’occasion de la Saint-Valentin, chiffre battu seulement par le nombre de cartes échangées lors des fêtes de Noël, et 85% de ces cartes sont achetées par des femmes.

L’HISTORIQUE DU JOUR DE LA SAINT-VALENTIN

L’association du milieu du mois de février avec l’amour et la fertilité date de l’antiquité dans le calendrier de l’Athènes Antique, la période de mi-janvier à mi-février était le mois de Caméléon, consacré au mariage sacré de Zeus et de Héra. Dans la Rome antique, le jour du 15 février était nommé les Lupercales ou festival de Lupercus, le dieu de la fertilité, que l’on représente vêtu de peaux de chèvre.

Les prêtres de Rome a moitié nus touchaient les passants en tenant des morceaux de peau de chèvre à la main. Les jeunes femmes s’approchaient volontiers, car, être touché ainsi était censé rendre fertile et faciliter l’accouchement. Cette solennité paienne honorait Juron, déesse romaine des femmes et du mariage, ainsi que Pan le dieu de la nature.

Le rapprochement entre la Saint-Valentin et l’amour courtois n’est mentionné dans aucune histoire ancienne et est considéré par des historiens comme une légende. Il existe une légende selon laquelle la fête de la Saint-Valentin a été créée pour contrecarrer la pratique des Lupercales par les jeunes amoureux qui dessinaient leurs noms sur une urne. Mais cette pratique n’est citée dans aucune source écrite de l’époque. Le jour de la Saint-Valentin a longtemps été célébré comme étant la fête des célibataires et non des couples. Le jour de la fête, les jeunes filles célibataires se dispersaient aux alentours de leurs villages et se cachaient en attendant que les jeunes garçons célibataires les trouvent.

A l’issue de ce jeu de cache-cache géant, les couples formés étaient amenés à se marier dans l’année. Ceci permettait de développer la démographie et de stimuler l’expansion des villages. Cette pratique laissait libre cours à beaucoup de tricheries de la part de couples officieux ainsi que des hommes qui visaient une jeune fille en particulier et notamment “la plus belle du village” très courtisée.

La première mention du jour de la Saint-Valentin avec une connotation amoureuse remonte au XIVème siècle en Angleterre et en France où les oiseaux migraient. Cette croyance est mentionnée dans les écrits de Geaffrey Chancer (poète anglais 1340 id 1400) au XIVème siècle. Il était courant durant cette période que les amoureux échangent des billets et qu’ils s’appellent chacun leur Valentin. Il est probable que nombre de légendes sur la Saint-Valentin aient été inventées pendant cette période.

LA SAINT VALENTIN DANS LES PAYS NON OCCIDENTAUX

En Chine et en Taiwan depuis les années 1980, la Saint-Valentin connaît une grande popularité, notamment chez les jeunes qui génère diverses activités commerciales. A part la Saint-Valentin, il existe une fête traditionnelle, “le Qi Qiao Tie” pour les amoureux provenant d’une légende ancienne dont la date est le 7 du septième mois du calendrier lunaire.

Au Japon, cette pratique a été pendant un bon moment une obligation pour beaucoup de femmes, notamment les employées de bureau qui devaient offrir des chocolats à tous leurs collègues masculins, parfois à un coût très élevé. Le 14 mars est appelé white day (le jour blanc), c’est un phénomène commercial créé au Japon et repris par la Corée du Sud, Taiwan et Hong Kong.

A cette date, les hommes sont censés offrir un linge ou un autre cadeau blanc à celles qui leur ont offert des chocolats.

Au Brésil, on ne parle pas de Saint-Valentin mais de “Dia dos namorados” (jour des amoureux) fêté non pas le 14 février mais le 12 juin.

La Saint-Valentin s’est popularisée également en Inde, au Pakistan et jusqu’en Arabie Saoudite provoquant ainsi l’hostilité de certains groupes opposés à cette influence “occidentale”. Ce qui a poussé le gouvernement saoudien à interdire la vente de tout ce qui a un rapport avec la Saint-Valentin.

La police religieuse interdit aux saoudiens de s’offrir des cadeaux pour la Saint-Valentin. Les commerçants ont du retirer tout ce qui avait un rapport avec la fête des amoureux de leur magasin. L’Arabie Saoudite est l’un des pays qui applique le plus rigoureusement la loi islamique et cherche à éviter les relations hommes-femmes.

Quant à chez nous, cette fête, comme la Saint-Sylvestre ou le 24 décembre est en train de prendre de l’ampleur et nombreux sont les jeunes qui s’adonnent à la célébration de cette fête. Et déjà sur le marché, chacun paye selon ses moyens le cadeau pour l’offrir à son Valentin ou à sa Valentine.

A travers la capitale de nombreuses fêtes sont organisées pour permettre aux amoureux de passer un grand moment de joie et de communion en toute intimité et cela au grand dam des célibataires.

Moussa KONDO (Stagiaire)

13 Février 2008.